Accueil » Nébuleuses planétaires, NGC

NGC 7662

NGC 7662 Adam Block NGC 7662  T635  BL2

Object information

Nom de l’objet : NGC 7662
Type de l’objet : Planetary Nebula
Magnitude : 8.30
Ascension droite : 23h 26m 20s
Déclinaison : 42° 35′ 24" N
Constellation : AND

Observations Details

Date de l’observation : 25 nov. 2008 20:00 UT
Durée de l’observation : 95 min
Position de l’objet : Alt: 75.6°, Az: 271.7°
Conditions météo : 17h:J+++/- V~0 t~5° hu~60%(?) T1 21h00: N+++ V3/A1 t0.8° hu60% QZ21.25 LZ21.19 22h40: V0 t0.3° hu61% QZ21.25 LZ21.16
Conditions de l’observation : vUMi6.3VI3 6.6VI4 T1 P2 S2/100 3/150 4/240 5/445 5/650 5+/890
Lieu d’observation : Puimoisson le PetitTelle
Instrument : TN 635 Dobson Obsession
Oculaire principal : Televue Nagler 3.5mm Type 6
Barlow : (None)
Grossissement : 890x

Notes

x101 Nagler 31mm sans filtre

C’est une NP très brillante, presque autant que NGC 7009.

Elle est d’une belle couleur bleu ciel. Mais elle est presque saturée, et il faut grossir fortement.

x445 Nagler 7mm/OIII

La NP peut s’analyser, mais je préfère encore grossir, car elle le supporte très bien, et avec 445x et l’OIII, il y a encore beaucoup de réserve.

x650 Nagler 4.8mm sans filtre.

Il y a encore largement de la réserve, en brillance et en contraste, et je grossis donc à 890x

x890 Nagler 3.5mm sans filtre

C’est le grossissement minimum pour analyser la NP en détail.

Avec le suivi (que je n’ai pas encore en fonction), je grossirais probablement encore plus (mais je ne sais pas si j’irais à 2000x, comme Serge Vieillard et Laurent Ferréro, au Restefond, avec le T600 de Daniel Vernet).

Mon dessin a été fait sans consulter de photo préalablement. Bien sûr, je connais la NP, mais l’orientation du champ ne me permet pas de me repérer à mon souvenir des photos. Mon dessin correspond donc réellement à ce que j’ai vu.

La CS* est difficile: elle n’est glimpsée que VI5, en VI éloignée, peu contrastée sur le fond L4.

La couleur bleutée reste quasiment aussi intense à 890x qu’à 101x !

Le halo externe, faible, L1-L2, a été bien vu, sans le connaitre, et les deux excroissances S et N, aussi, sans les connaitre.

Les étoiles proches sont aussi étudiée à ce G.

A*, B*, et C* sont ER*, vues V1 (je dis V1), D* est suspectée, et glimpsée à plusieurs reprises, en faisant sortir la NP du champ. E*, non connue, n’a pas été vue, ni cherchée. F* faible, mais facile, m estimée 16.5v

A* GSC 3238 1111, m13.3B, U2 46620118, m13.02R, A2 1275 18395643,m13.7V

B* U2 46620117, m14.77R, A2 1275 18395632, m15.2V

C* U2 4662008, m15.17R, A2 1275 18395168, m15.3V

E* A2 1275 18395764, m17.6V

F* A2 1275 18395985, m16.6V

[Note in situ: QZ=21.25, et LZ=21.16; c’est un mystère, car le ciel est très beau. Effectivement, il n’est pas clair: il est "lumineux". Note 2008 11 29: j’ai d’ailleurs eu ce même mystère pendant 3 nuits consécutives. Les mesures avec le SQM et le SQM-L ont donné des valeurs basses surprenantes; par exemple 21.30 quand j’aurais donné 21.50 ou 21.60. Or il avait neigé la veille des ces 3 nuits, et la neige est restée, car les températures étaient basses. Je pense que le sol enneigé réfléchit la lumière du ciel, et augmente sa luminosité.]

Autres objets en rapport :

Laissez votre réponse !

Vous devez etre connecté pour poster un commentaire.