Accueil » Arp, Associations de galaxies, NGC

NGC 4038 4039 T508

NGC 4038 39 SSRO NGC 4038 39  T508  BL Tivoli 2010

Object information

Nom de l’objet : NGC 4038 & NGC 4039
Type de l’objet : galaxies
Magnitude : 10.3 & 10.4
Ascension droite : 12h 02m 27s
Déclinaison : 18° 55′ 34" S
Constellation : CRV

Observations Details

Date de l’observation : 10 avr. 2010 19:49 UT
Durée de l’observation : 67 min
Position de l’objet : Alt: 65.0°, Az: 84.6°
Conditions météo : 13h: J+++ V1 t~31° hu~27% T0 21h56: N+++ V1 t14.2° hu43% QZ21.73
Conditions de l’observation : QZ21.73 vCrv7.77(Fabrice Morat)!!! T0 P0 S1-2/100 3/4/280 5/520
Lieu d’observation : Namibie Tivoli
Instrument : TN 508 Dobson Tivoli
Oculaire principal : Televue Nagler 16mm Type 5
Barlow : (None)
Grossissement : 159x

Notes

67 minutes est la durée totale de l’observation de l’ensemble des deux galaxies Mon dessin est détaillé, et représentatif de ce que j’ai vu.

x159 Nagler 16mm

C’est le meilleur G pour appréhender les nébulosités des halos externes, c’est à dire les zones à l’extérieur des nervures. Elles sont L2 à L3.

x282 Nagler 9mm

C’est le meilleur G pour observer les nervures des deux galaxies; ce que j’appelle spontanément in situ "nervures" sont en fait les spires déformées des 2 galaxies. Elles sont L4-L5.

NGC 4038 39  T508 BL 2010 croquisx 529 Nagler 4.8mm

C’est le meilleur G pour observer les détails dans les nervures. 6 régions HII et/ou clusters sont perçus: R1 et R2 dans la nervure de NGC 4039, et R3 et R4 à l’extrémité W de NGC 4038.

R1 est L6, quasi stellaire, et a même été suspectée d’être une étoile.

R2 est aussi L6, mais beaucoup plus large; mon dessin la montre presque ronde, très légèrement allongée dans l’AP de la nervure, soit 60°, d ~ 20" x 15". C’est en fait la CS de NGC 4039.

R3 est un "spot stellaire", c’est à dire une étoile plus grosse que le normale.

R4 est encore plus stellaire, et à été suspectée d’être une étoile. [Note 2010 05 04: la photo HST montre que ces deux régions sont des pépinières d’étoiles]

R5 et R6 sont 2 spots L6, allongés, constituants la partie NE et la partie SW de la CS de NGC 4038, elle même L5 [Note 2010 05 04: les photos Hst, Capella Obs, Adam Block, Jim Misti, confirment une CS constituée de deux parties séparées par une bande sombre]

La région sombre, dans le "ventre" de NGC 4038 a été perçue double: la partie W, d ~ 20", très sombre, O- – -, la partie E, d ~ 15", presqu’aussi sombre, O- -.

Après avoir analysé les halos, j’essaie de faire de même pour les antennes, en redescendant le grossissement.

x159 Nagler 16mm

C’est le meilleur G pour l’observation de l’amorce de l’antenne S. Elle est L2, d ~ 60" x 15", nimbée dans une lueur L1 qui la rattache au halo de NGC 4039. Je note in situ: "pratiquement dans le prolongement de la nervure de NGC 4038, sans réaliser que c’est précisément la conséquence de l’interaction!

x94 Panoptic 27mm

J’espère voir "quelque chose" des antennes en réduisant au maximum le G, et en observant en VI éloignée. Effectivement, les antennes elles-mêmes sont vues, limite L1, presque suspectées et en sachant où elles sont.

Pour l’antenne S, A* est une excellente ER* pour savoir ou poser sa VI, et la spire est perçue en continu jusqu’à elle et même légèrement au delà.

Pour la spire N, seule une partie de ~60" x 15", détachée du halo de NGC 4039 est perçue au droit de B* et C* [Note 2010 05 04: à la mise au propre de mes notes, je m’aperçois que dans cette partie considérée comme perçue se situe 2 étoiles faibles, D* et E*, de 17 et 18ème mv. Il est possible que mon œil ait intégré les lueurs de celles ci, et que mon cerveau les ait transformées en spire!]

F* n’a pas été vue

Finalement, NGC 4038 et 4039 forment un bel objet, qui montre beaucoup de structure mais en y passant du temps.

A* TYC 6097 283, m11.548V

B* GSC 6097 971, m14.7B, 3UC143-141640, m14.0R, Loneos 14.28V

C* 3UC143-141638, m16.8R, A2 0675 11851845, m15.4V, Henden, m15.41V

D* A2 0675 11851619, m18.0V, Henden 18.327V

E* A2 0675 11851857, m16.9V, Henden 217.682V

F* A2 0675 11850563, Nomad 0711-0253072, m16.57V, Henden m16.378V

R1 Cl*, [CEB2007] Cluster 3, m15.05J, Nomad 0711-0253048, m15.82V, Henden 16.26 + 16.30V

R2 3UC143-141624, m15.5R, Nomad 0711-0253038, m13.750V

R3 3UC143-141619, m16.3R, Nomad 0711-0253012, m15.350V, Henden 15.478V

R4 Nomad 0711-0253013, Henden m15.452V

R5 Cl*, JCMTSE J120153.0-185202, m?

R6 Cl*, [WS95] 442, m?, [BEK2006] Nuc 1, m?

P.S.  Note sur le croquis ci-dessus: étant bien incapable de dessiner « en direct et au propre », je passe systématiquement par un croquis annoté.

J’ai pensé qu’il pouvait être intéressant de mettre en regard le croquis et le dessin, car, comme le dit Serge Vieillard, « le croquis contient toutes les infos de l’observation. Quand on le regarde, on y voit une foultitude d’informations, absolument invisibles sur le dessin final, notamment comment et dans quelles conditions chaque détail a été perçu ».

Pour ce qui me concerne, les annotations que je porte sur mes croquis sont abrégées. Vous en trouverez la signification dans l’onglet AIDE, sous onglet ABREVIATIONS, de la barre d’outil. Vous trouverez aussi des informations intéressantes sur l’élaboration du dessin final dans l’onglet MOYENS, sous onglet TECHNIQUE.

Notez aussi que, contrairement aux dessins « normaux », comparés à une photographie, qui sont systématiquement orientés Nord en haut et Est à droite, c’est, dans le cas de croquis, l’orientation de celui-ci qui prime, puisque, évidemment, je retranscris l’objet tel que je le perçois, donc avec son orientation telle qu’elle est; et cette orientation doit être maintenue pour que les annotions restent lisibles.

Autres objets en rapport :

Laissez votre réponse !

Vous devez etre connecté pour poster un commentaire.