Accueil » Amas stellaires intra-galaxies, Nébuleuses diffuses, NGC, Régions HII

NGC 2070 (b)

NGC 2070 OIII Ha iinet Fremantle - Copie NGC 2070  T508  BL 2012 06 17

Object information

Nom de l’objet : NGC 2070 Tarentula Nebula
Type de l’objet : Bright Nebula
Magnitude : 5.00
Ascension droite : 05h 38m 29s
Déclinaison : 69° 05′ 19" S
Constellation : DOR

Observations Details

Date de l’observation : 17 juin 2012 16:50 UT
Durée de l’observation : 265 min
Position de l’objet : Alt: 21.1°, Az: 202.5°
Conditions météo : 14h: J+++ V1 t23° hu28% 18h: N+++ V0/R0 t16° hu32%
Conditions de l’observation : QZ 21.70(MW+++)  LZ 21.85 s~2.0" mvlonZ7.3 S2/159 4/423
Lieu d’observation : Namibie Tivoli
Instrument : TN 508 Dobson Tivoli
Oculaire principal : Televue Nagler 16mm Type 5
Barlow : (None)
Grossissement : 159x

Notes

x159 Nagler 16mm/OIII-12nm

Il faut observer dès la nuit tombée car le LMC descend inexorablement sur l’horizon. Néanmoins la transparence exceptionnelle et le seeing très bon permettent une observation intéressante jusqu’à h ~ 15°.

Je connais bien la Tarentule pour l’avoir observée dès 2004, puis en 2006, 2008, et 2010. J’en ai fait un dessin en 2006, mais l’objet est tellement complexe, peut être le plus complexe du ciel, que mon dessin manquait de fidélité. Je décide donc cette année de m’y atteler en détail: au total, j’y ai passé près de 5h, étalée sur 3 débuts de nuit.

Alors qu’en 2006 je dessinais avec papier, crayon, et gomme, j’utilise depuis deux ans la méthode des isophotes avec croquis dessiné à même l’écran du PC, sur fond d’image photo; ceci me permet de m’affranchir de la mise en page, et de me concentrer sur l’objet, détail après détail, sans me soucier d’autre chose que le détail observé. Ainsi, le croquis prend forme, petit à petit, et n’est, au final, qu’une succession de détails juxtaposés… sauf que chacun est à la bonne place, et à la bonne échelle.

Le nombre de veines lumineuses, de "trous" sombres, d’entrelacs, semble sans fin. Chaque nuit je reviens sur telle ou telle zone, et j’y ajoute détail sur détail. Comme dans tout objet étendu, c’est l’isophote L1 qui est presque le plus difficile; dès que j’arrive à l’isophote L3 ou L4, je ne cherche pas à le dessiner dans son ensemble, mais je me concentre sur une zone, et je tourne, zone après zone, dans le sens des aiguilles d’une montre, jusqu’à faire le tour de l’objet.

x423 Ethos 6mm sans filtre

La Tarentule a ceci de particulier que c’est un objet très étendu, très évanescent dans ses régions externes, mais très lumineux et très complexe dans sa zone centrale, laquelle a un diamètre de moins de 3′. Il faut grossir considérablement pour analyser les veines lumineuses: elles me font penser à une corde avec laquelle on aurait fait deux ou trois nœuds, l’un sur l’autre !

Et au milieu de cet écheveau, l’amas 30 Dor est comme un amas globulaire, blanc pur, à la limite de résolution.

NGC 2070 core

J’ai passé au total 3 fois 90 minutes, et il me semble que j’aurais pu y passer le double, en y découvrant continuellement de nouveaux détails. Au final, la Tarentule est un objet envoûtant, à mes yeux le plus beau du ciel.

Cette complexité est bien mise en évidence sur les deux dessins ci-dessous: au T400 par Serge Vieillard au Chili, et au T508 par moi-même en Namibie.

NGC 2070  T400 & 508  S Vieillard  B Laville

Autres objets en rapport :

Les commentaires sont clos.