Accueil » Amas stellaires intra-galaxies, Galaxies isolées, NGC

NGC 0278

NGC 278 D Wheeland NGC 278  T635 BL 2011 09 02

Object information

Nom de l’objet : NGC 278
Type de l’objet : Galaxy
Magnitude : 10.70
Ascension droite : 00h 52m 43s
Déclinaison : 47° 36′ 36" N
Constellation : CAS

Observations Details

Date de l’observation : 01 sept. 2011 22:01 UT
Durée de l’observation : 55 min
Position de l’objet : Alt: 51.5°, Az: 64.6°
Conditions météo : 14h: J+++ V~0 t~30° hu< T2 24h: V0 t16.0° hu77% QZ21.57(MWCyg) L60N21.45
Conditions de l’observation : SQMZ 21.57(MW)  SQML(60°N) 21.45  FWMH ~1.2"  mvlon(UMi) 6.4/VI2 6.6/VI4 T1.5 P1.5 S2-3/520!!!
Lieu d’observation : Observatoire des Baronnies Provençales
Instrument : TN 635 Dobson Obsession
Oculaire principal : Televue Ethos 6mm
Barlow : (None)
Grossissement : 519x

Notes

Les conditions d’observations sont excellentes; même si les valeurs de SQM et SQML ne sont pas exceptionnelles (mais la Voie Lactée est au zénith, et perturbe, je trouve le ciel assez noir; et surtout le seeing est très bon, FWMH ~ 1.2".

C’est une galaxie très intéressante; grâce à l’image du HST, je sais ce que je dois voir. Cette image montre une galaxie spirale, qui semble constituée de trois spires, épaisses et ne laissant que des espaces inter spires très réduits. Mais surtout, avec deux concentrations stellaires proéminentes: l’une très concentrée, C1, l’autre beaucoup moins et plus étendue, C2. Deux étoiles, E1* et E2*, en périphérie du halo.

x101 Nagler 31mm

La galaxie est très lumineuse, presque brillante. Elle est pratiquement ronde, avec un centre lumineux, concentré, mais non stellaire. A l’évidence, c’est une spirale vue de face. Avec le très bon seeing, on peut grossir sans problème.

x520 Ethos 6mm Le halo n’est pas homogène et régulier comme celui d’un AG. Il n’est pas parfaitement rond, ni parfaitement uni. Mais je n’ai pas pu dessiner les irrégularités de forme ou de brillance, ni dessiner les limites du halo autrement qu’un cercle grossier.

x890 Nagler 3.5mm

Le seeing remarquable permet de bien utiliser ce G, d’autant que la dérive de la galaxie, proche du pôle, est faible. Je suis resté longtemps à ce G. Tous les détails et descriptions ci dessus à 520x sont confirmés; mais je n’ai pas perçu de détails supplémentaires.

Grâce à la présence de A*, phare en limite du champ, l’orientation est très précise. Je cherche immédiatement les deux étoiles, et les deux amas stellaires.

La première cible à être vue est C1, car elle est pratiquement à l’extérieur du halo; elle est vue VI1-VI2.

La deuxième cible est vue un peu plus difficilement, VI2-VI3: c’est E1*, et elle n’est pas plus "stellaire" que C1. De plus elle est un peu plus à l’intérieur du halo, donc plus difficile; c’est une étoile "embedded".

Les deux dernières cibles sont très difficiles.

C2, parce que non stellaire, et perçue comme telle, et très proche de E1*: c’est le compagnon faible d’une "étoile double" serrée, et faible. Mais il est vu sûr, en VI éloignée, mais par ce que je le connais.

E2* est à l’extérieur du halo. Elle est limite faible, et vue VI5 en VI éloignée. Mais j’ai eu plusieurs glimpses sûrs.

Les étoiles proches sont, étrangement, pratiquement toutes à la même distance du centre de la galaxie, à 1.4′ +/- 0.1′, et se positionnent de façon aléatoire sur cette orbite. Pratiquement une dizaine !

A* SAO 36725, m8.854V

E1* 3UC276-012080, m16.1"R", 2M J00520547+4733271, m15.548J, NOMAD 1375-0023308, m15.580V

E*2 NOMAD 1375-0023269, m16.910V, 2M J00520165+4733188, m15.841J

C1 NOMAD 1375-0023321, m12.710V (faux!), 2M J00520654+4733016, m15.118J

C2 NOMAD 1375-0023309, m11.670V (faux!), 2M J00520557+4733158, m14.905J

Autres objets en rapport :

Les commentaires sont clos.