Accueil » NGC, Planetary nebulae

NGC 2392 2008/2019

NGC 2392  T635  BL 2008 12 28 NGC 2392  T635 BL 2019 02 07

Object information

Nom de l’objet : NGC 2392
Type de l’objet : Planetary Nebula
Magnitude : 9.10
Ascension droite : 07h 29m 45s
Déclinaison : 20° 53′ 36" N
Constellation : GEM

Observations Details

Date de l’observation : 28 déc. 2008 00:15 UT
Durée de l’observation : 70 min
Position de l’objet : Alt: 66.5°, Az: 166.5°
Conditions météo : 16h: J++ V2SW t+3.8° hu71% T2N/4S 02h N++ V0 t-4.2° hu95%!! QZ&LZ21.52
Conditions de l’observation : QZ21.50 21.42 vUMi6.4VI1-2 6.6VI3 T.5 P1.5 S5/890
Lieu d’observation : Puimoisson le PetitTelle
Instrument : TN 635 Dobson Obsession
Oculaire principal : Televue Nagler 3.5mm Type 6
Barlow : (None)
Grossissement : 890x

Notes

x890 Nagler 3.5mm

Il s’agit d’affiner mon observation du 2008 12 23, qui s’est déroulée avec un S fort. Je connais donc parfaitement ce que j’observe.

Le blason est proéminent. Sa forme se précise, les côtés E et W sont les plus lumineux. Le milieu du côté W du blason est L8, le maxi de toute la NP. Les angles SE et SW du blason sont L5.

J’ai bien perçu l’épaississement du blason à sa pointe N, L6, mais je n’ai pas dédoublé la zone en deux, séparées par un filament intermédiaire, le bridge, que je connais, que Serge Vieillard a vu, mais pas moi ! Les zones les plus sombres de la NP sont celles adjacentes externes aux milieux des côtés E et W du blason. La barbiche est bien vue en VI oblique, la casquette N est vue mais difficile, et ses limites sont floues.

L’anneau externe (le "tore" dans mon compte rendu du 2008 12 23) n’est pas continu: c’est une succession de zones plus lumineuses, un peu comme un chapelet, mais dont les grains sont lâches (espacés plus que dans un vrai chapelet). Au moins 3 grains de chapelet sur le côté E, et un grain assez net sur le côté W en AP ~ 330°. Pour la première fois, en VI éloignée, j’ai perçu la structure radiale des grains de chapelet, en fait toute la périphérie de la NP, mais la perception est très limite.

Aussi en VI éloignée, le blason semble en relief sur le halo. La couleur bleutée de l’ensemble est très pure, et assez saturée. Elle est belle, c’est un bleu ciel.

Toutes les étoiles de mon dessin ont été vues sans les connaitre, mais je me rappelle de quelques unes. J’ai en particulier vues 2 étoiles de m17.2 et 17.4v, que je n’avais pas vues le 2008 12 23.

En conclusion, cette observation est plus complète et plus précise que la précédente.

 

2019

Date de l’observation:  27 févr. 2019 22:00 UT

Durée de l’observation:  20 min

Position de l’objet:  Alt: 61.1°, Az: 222.2°

Conditions météo:  16h: J5+ V0/R2 t23°!!! hu25%!!! 19h45: N5+ V0/R1 t14°! hu45%!

Conditions de l’observation:  22h40: SQMZ 21.63 LZ 21.94! S1.7-1.8" 6.4VI3 6.6VI4 T1 P0.5! S4/520

Lieu d’observation:  Observatoire des Baronnies Provençales

Instrument:  TN 635 Dobson Obsession

Oculaire principal:  Televue Nagler 3.5mm Type 6

Barlow:  (None)

Grossissement:  890x

x890 Televue Nagler 3.5mm sans filtre

Pour cette observation, comme pour celle de 2008, il s’agit d’affiner une observation de l’avant veille, qui s’est déroulée avec un seeing fort, de l’ordre de 3.0”. Les conditions d’observation, et notamment la turbulence, étant bien meilleures que celles d’avant hier, je retente l’observation du bridge.

Effectivement, ce n’est pas le même Eskimo qu’avant hier; ou plutôt, c’est le même avec une netteté bien meilleure, comme si j’avais fait une mise au point de l’image, nouvelle et beaucoup plus précise.

– le blason, qu’il ne faut plus appeler le blason mais plutôt la coquille, est beaucoup plus contrasté, ainsi que les zones sombres, O3, internes à la coquille.

– les limites externes de la coquille font apparaitre des "côtés" presque linéaires, lesquels sont joints par des courbes: on a "droites + courbes", proches d’un trapèze isocèle à angles arrondis, et non plus uniquement "courbes", proches d’un triangle à bords arrondis.

– d° pour les limites internes de la coquille, notamment la limite côté bridge, quasiment droite, avec une épaisseur de la coquille beaucoup plus grande que partout ailleurs. Dans cette épaisseur, une zone sombre, O1, fait apparaitre le bridge "en négatif", mais l’observation reste très difficile.

– la structure radiale de l’enveloppe externe est évidente, et mon dessin de 2008, pour cette enveloppe externe, est bien représentatif de ce que je vois.

– la zone sombre entre coquille et enveloppe externe n’est pas uniforme; je peux individualiser au moins quatre zones sombres, O2.

– la CS* est un phare; sa couleur bleue est très soutenue, C135/S40.

C’est une belle observation.

Autres objets en rapport :

Laissez votre réponse !

Vous devez etre connecté pour poster un commentaire.