Accueil » Abell PN, Nébuleuses planétaires

Abell 31 T254 vs T635

Abell 31 G Imm Astrobin Abell 31  PK 219 31.1  T635 BL

Object information

Nom de l’objet : PK 219+31.1
Type de l’objet : Planetary Nebula
Magnitude : 12.20
Ascension droite : 08h 54m 40s
Déclinaison : 08° 53′ 04" N
Constellation : CNC

Observations Details

Date de l’observation : 25 mars 2008 20:20 UT
Durée de l’observation : 60 min
Position de l’objet : Alt: 55.0°, Az: 181.9°
Conditions météo : 16h30 J++ V6-7NW t8° hu40% T1.5 20h10 N++V5/R7 t2.8° hu44% MZ21.51 LZ21.38
Conditions de l’observation : SQMZ21.51 SQMLZ21.38 mvUMi6.4VI46.6VI6 T1.5 P2 S4/195 5/312
Lieu d’observation : Puimoisson le PetitTelle
Instrument : TN 635 Dobson Obsession
Oculaire principal : Televue Nagler 31mm Type 5
Barlow : (None)
Grossissement : 101x

Notes

 

T635

x156 Nagler 20mm/UHC

A*, B*, et C* sont d’excellentes ER*, qui permettent de mettre la position de Abell 31 au centre du champ: et la lueur de la NP apparait immédiatement, L1-L2, très large. Forme indéterminée. Compte tenu de la taille de l’objet, et la faiblesse de sa SB, je vais diminuer le G, ce qui devrait améliorer l’image.

x101 Nagler 31mm/UHC

Effectivement, l’image est meilleure. Mais il m’a fallu m’y reprendre à 2 fois, et consulter une nouvelle fois Guide8/DSS, pour bien individualiser les limites de la circonférence. Cette limite peut bien être individualisée sur le côté S, et sur un secteur de 120°, mais le fait de la connaitre aide bien. Les étoiles D*, E*, F*, G* et H* sont ER* pour positionner la limite.

La moitié S du disque est L2, avec 2 renforcements L3, entre E* et F* d’une part, et à l’E de F* d’autre part. Ensuite, la SB est L1 jusqu’à G*, et se perd ensuite: le quart N du disque n’est donc pas perçu, par faiblesse.

La limite du disque (c’est à dire la circonférence) est nette, quoique faible, dans le secteur S de 120°. Elle est difficile, mais encore visible, sur les 90° suivant à l’E, et les 20° suivants à l’W, La circonférence est donc perçue sur ~ 230°, elle n’est plus vue sur les 130° N.

La chaine de 4 ou 5* au S de H* est bien perçue, mais on voit, difficilement, qu’elle est à l’extérieur de la NP. La limite des étoiles perçues avec le filtre est m ~ 15v. Mais, je me suis aperçu à la fin de la soirée, en rangeant les filtres, que j’avais observé avec l’UHC, en croyant observer avec l’OIII. Cette observation est donc à renouveler avec l’OIII.

A* STT 195, facilement séparée,  B* TYC 811 2180, m9.881V,  C* TYC 811 528, m9.422V,  D* TYC 811 1567, m9.817V,  E* A2 0975 06082146, m14.8V,  F* TYC 811 2166, m10.109V,  G* TYC 811 2373, m11.585V,  H* TYC 811 1744, m10.281V

 

T254

Abell 31  PK 219 31.1  T254 BL 2002 02 13Chabottes (05), 13 févr. 2002 22:08 UT, mvlon(UMi) 6.4 VI5D, SQMZ (estimé) 21.4, T1.5, P1.5 (vacances ski), S2/45, alt 53°

x46  Televue Plössl 55 mm / UHC

Sauf erreur, c’est la plus grosse des Abell.

La NP est perçue comme une lueur d’une extrême pâleur, aux limite indéfinissable, et non sûre, mais qui semble centrée sur A* ( note le 26 02 2002: j’ai respecté les fautes d’orthographe de mes notes in situ, car elles ne permettent pas de savoir si c’est la NP ou les limites qui ne sont pas sûre(s))

Par contre, il me semble quasi sûr que cette lueur se renforce au SSW de A*, et sur un D de 5′ environ. Cette quasi certitude est confirmée par une deuxième observation.

L’image de Gary Imm ci dessus confirme la réalité de cette lueur.

Autres objets en rapport :

Laissez votre réponse !

Vous devez etre connecté pour poster un commentaire.