Accueil » Nébuleuses planétaires, NGC

NGC 6826 T254 vs T635

ngc6826capellaobscloseup[1] NGC-6826-T635-BL-2009-halo-2017-04-20-1[1]

Object information

Nom de l’objet : NGC 6826 blinking nebula
Type de l’objet : Planetary nebula
Magnitude : 8.80
Ascension droite : 19h 45m 16s
Déclinaison : 50° 33′ 52" N
Constellation : CYG

Observations Details

Date de l’observation : 21 avr. 2017 01:00 UT
Durée de l’observation : 50 min
Position de l’objet : Alt: 46.3°, Az: 57.0°
Conditions météo : 16h00: J+++ V20/R35kmh t13° hu30% 22h00: N+++ V5/R10NNW t7° hu32%
Conditions de l’observation : 02h36: SQMZ 21.73 LZ21.98/22.00/21.99!!! s2.5" mvlon(UMi) 6.4&6.6/VI4 T0.5 P0.5 S5/780
Lieu d’observation : Observatoire des Baronnies Provençales
Instrument : TN 635 Dobson Obsession
Oculaire principal : Televue Ethos 8mm
Barlow : Powermate x2
Grossissement : 780x

Notes

 

T635

Les nuits des 19, 20, et 21 Avril 2017 ont été exceptionnelles: précédées de plusieurs jours de fort mistral, elles ont été d’une transparence exceptionnelles: l’humidité est toujours resté <40%, et, à cheval sur la nouvelle lune, le SQML n’est jamais descendu en DESSOUS de 21.80. Il a atteint la deuxième nuit 22.00, mesuré par deux observateurs différents, avec deux SQM différents. Ce sont des valeurs rarement atteintes en métropole, et qui sont tout à fait comparables aux ciels chilien ou namibien. Malheureusement, le seeing est resté à des valeurs de 4.0" à 5.5", une conséquence normale du mistral.

Dans ces conditions, je me suis concentré sur les halos externes des galaxies ou des nébuleuses planétaires, dont les limites floues sont moins sensibles à la turbulence, mais dont le caractère diaphane nécessite un ciel d’une grande noirceur.

x390 Ethos 8mm sans filtre

Je retrouve immédiatement ma vision de 2009, et le halo externe vu en 2013. Celui ci est beaucoup moins saturé que sur mon dessin de 2013, qui est inexact. Je ne perçois pas l’anneau interne contre la CS*. (Il s’agit bien de l’anneau tout contre la CS*, d estimé 8” x 5”, et non pas le disque de la NP proprement dit)

x520 Ethos 6mm sans filtre

Rien de plus, sauf, peut être un peu plus de sombre autour de la CS*

x520 Ethos 6mm/OIII-12nm

La CS* n’est plus vue, et le disque est uniforme, L9.

NGC 6826  T635 Ethos 8 barlow 2x  2017 04 22 x780 Ethos 8mm/barlow x2/OIII-5nm

J’observe à l’oculaire du T635, avec suivi, de Jean-François Verrier. La CS* n’est, bien sûr, pas vue, et le disque est extrêmement lumineux, MAIS l’anneau interne est perçu, difficile mais sûr, L9 sur fond L8. De même, sa forme, ni mandorle (mot employé dans mon compte rendu de 2013) ni ellipse, mais ovale déformé est noté; c’est la première fois que je perçois cette dissymétrie entre les deux côtés de l’anneau. Je n’ai pas perçu de sombre à l’intérieur de l’anneau interne.

Nota: je n’ai pas cherché ni pensé à observer les deux condensations lumineuses latérales sur le disque, ni le disque en lui même, car toute mon observation a été centrée sur la perception, encore jamais eu aussi précise, de l’anneau interne; d’ailleurs, la turbulence, plus que moyenne, m’en aurait empêché. Mon dessin n’est donc qu’une mosaïque composé du disque de 2009, avec l’anneau interne reprécisé, et du halo externe, tel que perçu la présente nuit. Et rien de plus. C’est pourquoi j’ai conservé le cartouche de 2009 pour mon dessin de 2017.

 

Observation au T 635 du 12 août 2013

Observatoire des Baronnies Provençales, SQMZ 21.33MW!! SQML(60N) 21.43  FWMH 2.2" T3 P2 S3-4/390 4-5/519, Alt: 83.8°, Az: 3.1°

x102 Nagler 31mm sans filtre

La NP est très lumineuse, mais trop petite pour être analysée correctement. Ce qui frappe, c’est la couleur, bleu intense, C145 S60, et plus surprenant, mais déjà noté en 2009, la CS* est de la même couleur. Le halo externe est déjà bien visible.

x148 Ethos 21mm/OIII-12nm

Le halo externe est bien visible, L2 sur toute sa surface, avec de légères hétérogénéités de brillance, trop faible pour être dessinées. Une légère augmentation de brillance est suspectée en périphérie NE. Ce halo externe n’est pas un cercle parfait, mais les irrégularités de la circonférence sont trop faibles pour être dessinées. Ses limites sont assez floues, à la fois par faiblesse, mais aussi réellement. La couleur de l’ensemble, amande et halo externe, est d’un bleu prononcé, C145 confirmée avec x148 sans filtre, et elle persiste à l’identique avec l’OIII. Le halo externe est perçu S30, et l’amande S50 à 60, mais il est probable que la différence de S provienne de la différence de luminosité des deux zones.

x890 Nagler 3.5mm/OIII-5nm

Le disque est totalement saturé, et aucune structure n’est perceptible.

x519 Ethos 6mm/OIII-12nm

Le disque est un peu mieux analysable, mais il reste saturé.

NGC-6826-Capella-Obs-close-up-Copie[1]x390 Ethos 8mm sans filtre

C’est finalement la meilleure configuration; j’ai pu noter: 1) la forme de la mandorle, 2) un léger affaiblissement autour de la CS*, un peu mieux vu dans l’AP du grand axe du disque, 3) la CS* est un phare bleu, 4) les deux condensation lumineuses latérales, celle du côté E étant un peu moins difficile; elle me semble moins bleu, presque rose pâle (mimétisme avec l’image de Capella Obs?, 5) l’anneau central autour de la CS* n’a été que soupçonné; aucune forme spécifique de perçue, 6) une augmentation de luminosité de la périphérie du disque, faible et difficile. A aucun moment je n’ai perçu une structure comparable à celles de Serge Vieillard ou de Frédéric Burgeot. E3* A2 0900 11956159, m17.7V, N1 1405-0329006,, m16.780V

 

Observation du 13 septembre 2009

Puimoisson le PetitTelle, 00h45 QZ21.56 L70(Peg)21.46 vUMi6.4VI3-4 T2.5 P2 S4/520 5/890, Alt: 74.7°, Az: 303.0°

x520 Ethos 6mm/OIII

C’est une très belle nébuleuse, brillante, à bords nets, régulière. Le halo est bleu, très peu saturé, C130/S10 ou 20. La NP est très lumineuse, et supporte un G plus important.

NGC-6826-T635-BL-2009-1[1]x890 Nagler 3.5mm sans filtre

L’allongement du halo est très net, a/b ~ 1.10-1.15, et je remarque un “furoncle” qui dépasse au milieu du bord S (Note in situ: je constate sur la photo HST, que le furoncle correspond à une petite CL périphérique). La structure du halo est difficile, car très peu contrastée. Ce ne sont que des demi-tons. Les deux condensations lumineuses latérales sont difficiles, et je ne les ai vues que parce que je les connais, L8 sur fond 7.5!

Le halo interne est difficile, et plutôt un losange qu’une ellipse (je note ce détail sans le connaitre, et je constate après observation qu’il est confirmé par la photo du HST!). Les zones sombres à la périphérie du halo sont difficiles, et non sûres (note in situ: mais quand je vérifie sur les photos, mon croquis est parfait!), notées L6.5 et 6.75 sur fond L7! C’est plutôt un gradient qui s’affaibli vers la périphérie.

La CS* est un phare, C130/S50. Les étoiles périphériques sont très nombreuses et lumineuses. A* et B* sont ER*, E* a d’abord été suspectée sans la connaitre, puis vue sûre.

A* A2 1350 10996719, m13.3V,  B* TYC 3565 127, m11.197V,  CS* TYC 3565 205, m10.635V, mais sur fond L7, elle parait m12v,  E* à 27" de la CS* en AP 48°, non à l’A2, B1 1405 0324358, m15.4V

 

T254

6 août 1998, Chabottes, Alpes du sud, mvlon~ 6.2 SQM 21.2, T2 P2 S1-2/104

x105 Meade SWA 24.5 mm/UHC

La NP est brillante, la plus brillante du Cygne. Circulaire, d’éclat homogène. Fait penser à Uranus

x363 Nagler 7 mm/UHC

la NP reste brillante, et peut être étudiée facilement. Circulaire, bords très flous. Peut être un léger gradient de luminosité vers le centre, à moins que ce ne soit les bords très flous qui décroissent. Une étoile de M12v à 3′

 

19 août 1998, Chabottes, Alpes du sud, mvlon~ 6.3, SQMZ ~ 21.3, T2, P2, S3/363

x363 Nagler 7 mm/UHC

Emerveillement ! Je découvre l’effet de blink sans le chercher. En fait, je découvre l’étoile centrale, malgré le filtre UHC. C’est la 1ère NP où j’arrive à voir la CS* AVEC le filtre UHC. Mais il faut être en VI, et quand je regarde en VD, je ne la vois plus: en fait, il n’y a plus que la NP. Celle ci est brillante, de luminosité homogène, sans gradient apparent, à bords flous, mais relativement peu. La forme est légèrement allongée

x184 Meade 13.8 mm sans filtre

Enfin une étoile centrale brillante ! Elle est vue V3, sur fond lumineux, et devient invisible dès que l’oeil s’écarte de la NP. De là à parler de clignotage…, mais l’effet est amusant. Malgré tout, la CS* reste difficile : à x184 avec le filtre UHC, elle n’est pas vue, car la NP est très brillante.

Autres objets en rapport :

Laissez votre réponse !

Vous devez etre connecté pour poster un commentaire.