Accueil » Galaxies isolées, NGC

NGC 5128 L80 vs T508

NGC 5128  L80  BL 2004 06 15 NGC 5128  T508  BL 2012 06 22

Object information

Nom de l’objet : NGC 5128 (Centaurus A)
Type de l’objet : Galaxy
Magnitude : 7.60
Ascension droite : 13h 25m 44s
Déclinaison : 43° 02′ 34" S
Constellation : CEN

Observations Details

Date de l’observation : 15 juin 2004 21:33 UT
Durée de l’observation : 20 min
Position de l’objet : Alt: 48.7°, Az: 230.7°
Conditions météo : J+++ t~18° V1, N+++ t(01h 0° 03h30 -4°) hu55% 19h: V~0
Conditions de l’observation : mvlonZ(Crv)>7.1/VI3! T0 P0 S1/100!!
Lieu d’observation : Namibie Tivoli
Instrument : LC 80/500 Megrez II SD
Oculaire principal : Televue Nagler 7mm Type 2
Barlow : (None)
Grossissement : 71x

Notes

 

L80

x14 Pan 35mm

La galaxie est très lumineuse, large, à bords très flous. Elle parait ronde, sans allongement apparent. La bande centrale n’est pas perçue.

x25 LVW 20mm

La galaxie est mieux vue, mais toujours pas de bande sombre.

x71 Nagler 7mm

Grand moment de la Namibie ! La bande sombre est là, bien visible en VI, qui barre toute la galaxie, en AP ~ 125°. La partie la plus sombre de la bande sombre est sa moitié ESE, suivant mon dessin. Le cœur de cette zone est estimée d’opacité 6 sur 6. La limite N de cette zone est particulièrement nette. Deux étoiles sont surimposées: A* sur la demi-sphère SW, l’autre, B*, sur la bande sombre, côté W.

La galaxie est large, et donne l’impression de 2 moitiés de sphère, que l’on aurait écartées. (note le 2004 07 23: mon dessin fait apparaitre un D ~ 11, mais cette valeur ne me parait pas fiable, car elle dépend uniquement de la position de A* et B*)

Note 2004 07 23: A* SAO 224131, m9.14V, et B* non au GSC, ni à l’UCAC2.

Note 2014 11 17: L’identification de A* et B* a été faite un mois après l’observation, à la remise au propre de mon dessin, à mon retour en France. Or, la position de A* par rapport à la partie la plus opaque de la bande sombre montre que A* est en réalité 3UC094-141660, m10.8R, étoile que je ne pouvais identifier en 2004 puisque je n’avais pas encore le UCAC3 ! De même B* est 3UC094-141622, m11.9R, non identifiée pour la même raison.

Dans ces conditions, les positions de A* et B* font ressortir un diamètre du halo visible de 4′ tout au plus, chiffre tout à fait en accord avec les 80mm de la lunette, et le G de 71 qui "efface" les zones périphériques du halo.

 

T115

14 Mai 2002, Chaillol, Alpes du Sud, mvlon(UMi)6.4,SQM(h=5°)~ 21.0, T1.5, P2.5, S2/22, alt 2.6° !!!

x22  Meade SP 40 mm

Le fond du ciel est très clair, et aucun contraste de luminosité dans le champ. Seules 4 étoiles sont vues, dans le champ, et rien d’autre. Les estimations, jointes au fait que C* et D*, de m8.47V et 8.50V soient vues VI3-VI4 au T114, montrent que, dans les conditions d’aujourd’hui, l’affaiblissement est d’environ 3 magnitudes à h=5°, et probablement plus, à h<5°.

Malgré près de 45min d’observation, la galaxie n’a pas été vue, même si j’ai eu 4 ou 5 fois l’impression de la glimpser. Mais ce n’a été que des impressions, même pas des glimpses non sûrs. Je dois reconnaitre que je ne l’ai pas vue.

A* TYC 7799 2343, m6.66V,  B* TYC 7795 1683, m7.15V,  C* TYC 7795 1321, m8.47, vue VI3-VI4 !,  D*, TYC 7795 1503, m8.50V, vue VI4 !

 

T254

03 Mai 2003, Chaillol, Alpes du Sud, altitude 1600m, mvlonZ(Her)6.6, SQM ~ 21.5, T1, P2, S2/65 3/116, alt 3.2° !!!

x65  Meade SWA 24.5 mm

Les conditions d’observation sont optimales. Après avoir tâtonné, le champ est parfaitement repéré. La galaxie est soupçonnée dans un fond très clair, lorsqu’on sait où elle est.

x89  Meade SWA 18 mm

La galaxie apparait nettement mieux, et devient sûre.

x116  Meade SWA 13.8 mm

La galaxie est bien vue VI2, mais le fond est encore clair. Le halo est pâle, L3, et surtout, à bords très flous. Pas d’orientation de perçue. Pas de bande sombre non plus. La CS est bien vue, L5-L6, très concentrée, quasi stellaire, m10-11v estimée. D ~ 7′.

A* SAO 224131, m9.19V,  B* SAO 224118, m8.91V,  C* TYC 7795 2016, m10.45V

 

T280

15 juin 2004, Tivoli, Namibie, mvlonZ(Crv)>7.3!, SQM ~ 21.8+, T0, P0, S1/85 2/140, alt 49°

x80  Panoptic 27 mm

L’image est fantastique de netteté, et de contraste. La bande centrale a des irrégularités d’opacité qui peuvent se détailler.

x80 Panoptic 35mm et x140 LVW 20mm

L’opacité de la bande centrale varie de O4 à O6, non compris ses limites E et W, dont l’opacité diminue progressivement en même temps que la luminosité du halo. Une bande lumineuse, L2 à L3, sépare la moitié W, comme un fleuve qui se jette dans mer en s’incurvant vers le S (la mer étant le fond galactique, en limite W de la bande). La courbure vers le N de la limite N de la moitié E de la bande n’a été vue qu’après visualisation de l’image Guide8/DSS. La bande sombre a ainsi la forme d’un S très allongé. La moitié SW du halo est L7 à L1, légèrement plus lumineuse que la moitié NE, L6 à L1.

Cette observation de NGC 5128 a été un grand moment ! (Note le 2004 07 23: malheureusement je n’ai noté aucune mesure, ni l’épaisseur de la bande, ni le D de la Galaxie)

 

T330

15 février 2007, Sahara Sky, Tamégroute, Maroc, mvlon(Her)6.6, SQMZ 21.95, T1, P0, S3-4/92, alt 15°

x92 Nagler 31mm

Je suis déçu: la galaxie est étendue, mais pâle. Elle n’a pas d’éclat (Note 2007 02 25: h = 15° !!). Le halo est l1 à L3.

Certes, la bande sombre est évidente, et "l’ile" à l’embouchure W, est bien visible aussi, mais elle nécessite de l’attention. La limite N de la bande sombre est contrastée, celle du S, moins. La courbe W du "fleuve" est vue, celle E (y/c l’évasement) n’est que suspectée.

Une étoile A*, m14v, sur l’ile, une étoile B*, très lumineuse, m12v, sur le lobe S. Au final, ce n’est pas un objet vedette, car h = 15°.

A* non aux GSC, U2, et A2,  B* dito ci dessus.

(Note 2007 02 25: les photos CCD montre que je n’ai perçu que les régions centrales de la galaxie.)

2ème observation après notes: la galaxie est dans un nuage au dessus de l’horizon Sud! Donc toute l’observation est à revoir (Note 2007 02 25: et ceci explique peut être le fait que la galaxie ait été vue si pâle.

Je renouvèle donc l’opération deux heures plus tard:

x218  Nagler 13 mm

La galaxie est beaucoup plus belle que tout à l’heure (note 2007 02 25: ce qui confirme que cette précédente observation a du être contrariée par un nuage)

mais sans rivaliser, et de loin, avec son aspect dans le T500 de Tivoli.

3 étoiles apparaissent, E3*, E4*, et E5* (en plus de E1* et E2* de toute à l’heure.)

E3* U2 13353678, m12.13R,  E4* U2 13570516, m13.97R,  E5* Je n’arrive pas à la situer sur Guide8/DSS, mais bien visible sur la photo CCD de l’hypergraph Tivoli.

 

T508

Date de l’observation : 22 juin 2012 21:30 UT

Durée de l’observation : 37 min

Position de l’objet : Alt: 44.4°, Az: 231.9°

Conditions météo : 13h20 J5+ V0 t18.5° hu38% T1 21h40 t2.4 hu85 Q60W21.66 L60W21.74

Conditions de l’observation : SQM(60W) 21.66 SQML(60W) 21.74 FWMH~2.5" mvlon~7.5 T1 P0 S2/120 4/423 5+/725

Lieu d’observation : Namibie Tivoli

Instrument : TN 508 Dobson Tivoli

Oculaire principal : Televue Ethos 21mm

Grossissement : 121x

x121 Ethos 21mm

Ce qui marque c’est la progressivité avec laquelle le halo décroit, et s’éteint dans le fond du ciel. Pour arriver à tracer l’isophote L1, on ne peut qu’estimer en VI éloignée, et s’aider des ER*, notamment A*, la double brillante, facilement et très nettement séparée, les deux blanches.

Environ 35* perçues dans cet isophote L1, dont la moitié de faibles, ce qui correspond à peu près à Guide8/niv9. La bande sombre n’est visible que sur les isophotes L3 et +. Couleur blanche de l’ensemble.

x726 Nagler 3.5mm

J’essaie d’observer la bande sombre; mais la turbulence est beaucoup plus forte que ces jours derniers, et même par rapport au début de nuit. Cela rend impossible toute observation à ce G. Le détail de la bande sombre est donc repris de mon observation de 2010.

A* HJ 4587 9.33-9.43V, 5.1" en 266°

 

T508 détail

Date de l’observation : 14 avr. 2010 20:49 UT

Durée de l’observation : 41 min

Position de l’objet : Alt: 59.5°, Az: 136.9°

Conditions météo : 13h: J+/-(cirrus) V~0 t26° hu22% T1 21h30: N++ V1-2 t13.5° hu48% Q60Crv~21.60

Conditions de l’observation : SQM60(Crv)~21.60 mvlon(CrV)>7.0(BL) T1 P0 S3/160 4/280 5/520 5/725

Lieu d’observation : Namibie Tivoli

Instrument : TN 508 Dobson Tivoli

Oculaire principal : Televue Nagler 9mm Type 6

Grossissement : 282x

NGC 5128  T508  BL  2010 04 croquisx282 Nagler 9mm

Le but de l’observation est l’étude de la bande sombre. 282x est le meilleur G pour le compromis grosseur vs contraste de l’image. Malheureusement, le vent se lève en cours d’observation, et le seeing devient mauvais à très mauvais. 22h25: V2 S4-5/280 5+/520

Les isophotes de mon croquis ont fait l’objet d’un pré-gabarit, mais validé ensuite dans tous leurs détails. J’ai placé les étoiles, mais le seeing étant très mauvais, j’en perds beaucoup. Il vaut mieux que j’y revienne un autre jour pour les faibles étoiles. Pourtant, je suis revenu dessus 48h plus tard, et je n’ai pu percevoir d’étoiles supplémentaires.

Etant bien incapable de dessiner « en direct et au propre », je passe systématiquement par un croquis annoté.

NGC 5128  T508 detailJ’ai pensé qu’il pouvait être intéressant de mettre en regard le croquis et le dessin, car, comme le dit Serge Vieillard, « le croquis contient toutes les infos de l’observation. Quand on le regarde, on y voit une foultitude d’informations, absolument invisibles sur le dessin final, notamment comment et dans quelles conditions chaque détail a été perçu ».

Pour ce qui me concerne, les annotations que je porte sur mes croquis sont abrégées. Vous en trouverez la signification dans l’onglet AIDE, sous onglet ABREVIATIONS, de la barre d’outil. Vous trouverez aussi des informations intéressantes sur l’élaboration du dessin final dans l’onglet MOYENS, sous onglet TECHNIQUE.

Notez aussi que, contrairement aux dessins « normaux », comparés à une photographie, qui sont systématiquement orientés Nord en haut et Est à droite, c’est, dans le cas de croquis, l’orientation de celui-ci qui prime, puisque, évidemment, je retranscris l’objet tel que je le perçois, donc avec son orientation telle qu’elle est; et cette orientation doit être maintenue pour que les annotions restent lisibles.

La conclusion de l’observation est qu’une étude détaillée de la bande sombre révèle beaucoup de détails et de structure.

Autres objets en rapport :

Laissez votre réponse !

Vous devez etre connecté pour poster un commentaire.