Accueil » Rémanents de Supernova, Vizier catalogues

SNR Cas A

SN Cassiopee A Adam Block_2 SN Cas A  T635  BL 2011 11 21

Object information

Nom de l’objet : SNR Cassiopeia A, CTB 110, 3C 461
Type de l’objet : Supernova Remnant
Magnitude : 14.00
Ascension droite : 23h 23m 58s
Déclinaison : 58° 53′ 14" N
Constellation : CAS

Observations Details

Date de l’observation : 21 nov. 2011 21:26 UT
Durée de l’observation : 112 min
Position de l’objet : Alt: 63.6°, Az: 316.2°
Conditions météo : 15h: J+/- V~0/R8kmh t14° hu55% T2 22h00: N++ V0 t4° hu75% QZ21.45MWCyg LZ21.36
Conditions de l’observation : QZ21.45 LZ21.36 vUMi6.4VI3 6.6VI4 FW1.2" T1.5 P2 S1-2/156 2-3/390
Lieu d’observation : Observatoire des Baronnies Provençales
Instrument : TN 635 Dobson Obsession
Oculaire principal : Televue Nagler 20mm Type 5
Barlow : (None)
Grossissement : 156x

Notes

Je suis surpris dès le début de cette observation: Cas A n’est pas du tout un objet limite au T635, et même suffisamment lumineux pour être analysé. Mais, en réalité, je ne parle que de la nébulosité principale, en partie N de l’anneau, lequel n’a jamais été perçu, comme il est imagé par le HST.

SN Cassiopee A HST

x101 Nagler 31mm sans filtre

L’astérisme A* -> B* -> C* -> D* -> E* -> F* -> G* y conduit tout droit, et la nébulosité à l’E de F* est vue ! elle est même allongée. Mais elle est pâle, et le champ est clair.

x101 Nagler 31mm/OIII-12nm

La nébulosité prend de l’ampleur, elle est facile, et vue sur 2’EW x 0.8’NS. Mais elle reste petite, et le champ est encore clair.

x156 Nagler 20mm/OIII-12nm

C’est le meilleur compromis grossissement / filtre.

La nébuleuse peut s’analyser, même si l’observation est délicate. Mais je perçois (après avoir détaillé l’image de A Block) l’AP précisément, les limites E et W précisément, et le fait que la partie E est plus épaisse que le tiers W.

SN Cassiopee A Adam Block

Avec beaucoup d’attention, je suis arrivé à percevoir, à l’intérieur, les deux nervures N et S, L2, individualisées. La partie la plus lumineuse est L3, autour de H*.

L’ensemble baigne dans une lueur L1, qui devient L2 en VI éloignée, mais dans ce cas les deux nervures disparaissent, et se fondent dans un renforcement plus étendu autour de H*.

Avec beaucoup de patience, j’ai soupçonné, dans et autour de cette nébulosité:

– l’extension NE/SW à son extrémité W,

– la masselotte autour de I*, puis confirmée sure,

– à 3’SW, la nébulosité en RA 23h 23m 19s / +58° 47′ 33". Celle ci est toujours restée non sure, sauf que j’ai estimé un allongement a/b ~ 2, en AP 90° (ce qui est confirmé par l’image !), alors que je croyais que l’AP était parallèle au segment J*K*. Ce qui valide l’observation !!!

x390 Ethos 8mm sans filtre

Toutes les étoiles proches ont été surlignées en jaune. Le nœud de luminosité immédiatement à l’E de H* a été perçu comme un compagnon limite faible et flou d’une pseudo étoile double.

En conclusion, Cas A est une cible beaucoup plus facile que je ne l’imaginais (incomparablement plus facile que Abell 85 – CTB 1, observée quelques jours plus tard)

A* TYC 4011 1269, m9.555V,  B* TYC 4011 1201, m10.692V,  C* GSC 4011 674, m12.2B,  D* TYC 4011 972, m11.588V

E* GSC 4011 860, m12.7B,  F* TYC 4011 1069, m11.758V,  G* 3UC298-187985, m13.3V, A2 1425 15017133, m13.6V,  H* 3UC298-188038, m15.3R

I* 3UC298-188068, m16.4R,  J* TYC 4011 1174, m11.487V,  K* TYC 4011 1270, m12.849V

Autres objets en rapport :

Les commentaires sont clos.