Accueil » Nébuleuses planétaires, PK

PK 164+31.1

PK 164 31.1  PN G164.8 31.1  JnEr 1 Rob Gendler PK 164 31.1  PN G164.8 31.1  JnEr 1  T635  BL

Object information

Nom de l’objet : Jones-Emberson 1
Type de l’objet : Planetary Nebula
Magnitude : 12.00
Ascension droite : 07h 58m 40s
Déclinaison : 53° 23′ 35" N
Constellation : LYN

Observations Details

Date de l’observation : 17 févr. 2009 20:00 UT
Durée de l’observation : 124 min
Position de l’objet : Alt: 70.7°, Az: 51.4°
Conditions météo : 18h30: J++ V3N t5.8° hu49% T1.5 23h: N++ V2N t4.1° hu53% QZ21.62 LZ21.60
Conditions de l’observation : QZ21.62 LZ21.60 v40°UMa7.0! T1.5 P1.5 S2/102 3/240 5/390
Lieu d’observation : Puimoisson le PetitTelle
Instrument : TN 635 Dobson Obsession
Oculaire principal : Televue Nagler 20mm Type 5
Barlow : (None)
Grossissement : 156x

Notes

C’est un objet beaucoup plus difficile que je ne le pensais, même au T635: je suis resté 90 minutes à l’oculaire !

x102 Nagler 31mm sans filtre

La NP est vue dans le champ quand on la cherche: c’est un gros machin, +/- rond, mais très pâle, L1-L2, dans un fond clair. Aucune analyse possible, aucun détail.

x156 Nagler 20mm/OIII

La NP apparait bien sûr V1, mais c’est un objet beaucoup plus pâle que celui que j’attendais: L4 à L1. La forme quasi ronde, a/b ~ 1.10, en AP ~ 15° est facile.

La présence des 2 haut-parleurs est évidente, chacun L4, mais leur forme demande de l’attention. Néanmoins, la différence entre la HP SE, plus ramassé, plus en dôme pointu, et celui du NW, plus allongé, moins pointu vers le S, a été vue sans la connaitre.

Le centre est bien noir. Le casque et le collier sont bien vus en VI éloignée, mais très pâle, L1-L2.

A part les deux HP, qui sont les deux CL de l’ensemble, tout le reste est pâle, et en en dégradés.

x390 Ethos 8mm sans filtre

J’emploie ce G pour détailler les étoiles, et le seeing ne me permet pas d’aller plus loin. Le trio A1*, A2*, et A3* est un excellent repère; il permet de localiser la CS*, qui est vue VI2-VI3, largement non limite. B*, C*, et D* sont ER*, et permettent de bien localiser les limites de la NP, qui devient très difficile à ce G.

[Note 2008 08 18: j’ai noté in situ pour C* "embedded, à aucun télescope" ce qui est faux puisque G* est à l’A2. De plus à m18.2V, il est étonnant que je l’ai catalogué comme ER*. J’ai dû faire une confusion in situ; il n’en demeure pas moins que je l’ai dessinée, et située très exactement.]

E2* a été vu comme compagnon faible d’une double déséquilibrée, E1*/E2*.

F* n’a pas été vu. [Note 2008 08 18: et ce n’est pas surprenant car c’est une galaxie]

G* a été vue VI4-VI5, ponctuelle, comme une étoile de 17ème, mais à l’examen des photos, je m’aperçois que c’est une galaxie !

H* est très difficile, VI5D, car faible, et de plus dans un fond L2-L3.

J est "la galaxie" de Fabrice Morat dans le dossier spécial de Ciel Extrême. Je la cherche en la connaissant; dans ces conditions, elle est faible, mais facile, VI1, allongée, a/b ~ 2.5, en AP ~ 265° (réel 280°), avec une CS quasi stellaire, et un faible gradient.

J’ai trouvé l’analyse de JnEr 1 difficile, et difficile aussi l’étude des étoiles. Mais quand je découvre les magnitudes, au moment des notes, je comprends (même si les mV de l’A2 pour les étoiles embedded sont souvent surévaluées.)!

A1* A2 1425 07054919, m15.8V

A2* A2 1425 07054827, m15.6V

A3* A2 1425 07054818, m16.5V

B* GSC 3783 553, m13.5B, A2 1425 07054500, m13.6V

C* A2 1425 07055155, m18.22V

D* GSC 3783 346, m13.2B, A2 1425 07054615, m13.6V

E2* A2 1425 07054123, m18.0V

F* A2 1425 07053919, m18.3V

G* 2MASSX J07574461+5326083, m14.55J

H* GSC 3783 1168, m15.1B non star,

J* PGC 2439677, m16.2B

Autres objets en rapport :

Laissez votre réponse !

Vous devez etre connecté pour poster un commentaire.