Accueil » Diffuse nebulae, NGC

NGC 6888 T254 vs T635

NGC 6888 Hallas star field 1200x1200

Object information

Nom de l’objet : NGC 6888
Type de l’objet : Bright Nebula
Magnitude : 10.00
Ascension droite : 20h 12m 13s
Déclinaison : 38° 21′ 48" N
Constellation : CYG

Observations Details

Date de l’observation : 13 août 2002 22:39 UT
Durée de l’observation : 50 min
Position de l’objet : Alt: 82.7°, Az: 212.6°
Conditions météo : not related
Conditions de l’observation : mvlonUMi6.2VI5D ZLyr6.5VI5 , T1, P1.5, S2/45
Lieu d’observation : Chabottes les Auberts
Instrument : TSC LX200/254 Meade
Oculaire principal : Televue Plössl 55mm
Barlow : (None)
Grossissement : 46x

Notes

T254

En Mai 2012 et en feuilletant un de mes vieux cahiers d’observations, j’ai retrouvé un croquis de la nébuleuse du Croissant datant d’Août 2002. Ce croquis est tout à fait précis, aussi bien pour les étoiles que pour les nébulosités.

Curieusement, je ne le l’avais jamais remis au propre, et j’ai donc décidé de réparer cet oubli, en m’aidant aussi de mes notes d’observations plutôt succinctes, que je reprends ci après:

Copie de Copie de NGC 6888 T254 croquisx45  Televue Plossl 55mm/OIII

La nébuleuse est évidente, vue V2. En VI éloignée, sa forme complète apparait précisément.

Mon dessin est appliqué, mais fait sans l’aide de la photo DSS de Guide8 ; j’ai simplement positionné les étoiles, avant de dessiner les isophotes, pour servir de repère. La luminosité va de L1 à L6. La brillance et la visiblité de NGC 6888 sont bien meilleures que mon souvenir de ma première vision, en Août 1988.

En fait, c’est une belle nébuleuse brillante.

Ainsi donc, 10 ans après, j’ai pu redonner vie au croquis, et le transformer en un dessin tout à fait fidèle, tant pour les nébulosités que pour les étoiles. J’en tire deux conclusions:

– les logiciels de traitement d’image actuels permettent de faire des miracles !

– gardez toujours vos croquis et notes d’observation. Vous ne savez pas si vous ne serez pas heureux, un jour, de les avoir gardés.

Pour ce qui me concerne, il m’a permis de constater qu’à mes débuts, je ne relevais pas les conditions météo, je conservais le même grossissement pour observer les étoiles et les nébulosités, trois lignes de notes me paraissaient amplement suffisantes, etc..

T635

Date de l’observation : 24 nov. 2011 18:15 UT

Durée de l’observation : 56 + 85 + 90 = 231 min

Position de l’objet : Alt: 60.1°, Az: 272.3°

Conditions météo : 15h: J+++ V0/R1 t14.5° hu48% T1 19h00: V0 t7.1° hu61% QZ21.31MW LZ21.20

Conditions de l’observation : SQMZ 21.31  SQMLZ 21.21  FWMH <2"  mvlon(UMi) 6.4/VI2-3 6.6/VI3 T1 P2 S1-2/130

Lieu d’observation : Observatoire des Baronnies Provençales

Instrument : TN 635 Dobson Obsession

Oculaire principal : Televue Panoptic 24mm

Grossissement : 130x

L’observation et le dessin se sont échelonnés sur 3 nuits consécutives.

A) Nuit du 2011 11 22

x101 Nagler 31mm sans filtre

La nébuleuse est pâle et diffuse, mais elle se reconnait immédiatement grâce à ses nervures principales. La forme de cocon n’est pas vue.

x101 Nagler 31mm/OIII-12nm

La nébuleuse prend immédiatement beaucoup d’ampleur. Les nervures sont évidentes, mais les zones centrales restent difficiles. De plus, même avec le filtre OIII, le champ reste très riche. Enfin, je suis surpris par les dimensions de l’objet; mon souvenir était celui d’une nébuleuse plus petite.

x130 Panoptic 24mm/OIII-5nm

C’est une merveille ! Le filtre Astrodon est remarquable. D’une part, il affaibli suffisamment les étoiles pour qu’elles ne soient plus proéminentes, et d’autre part, les nébulosités prennent encore plus d’ampleur qu’avec le filtre Lumicon 12nm. Ce qui m’apparait et me subjugue, c’est que je ne vois pas un arc, mais un cocon, un rognon, dans son intégralité, et c’est la première fois que j’ai cette vision (mais c’est normal, c’est la première fois que j’observe NGC 6888 avec le T635 !)

Dans le champ du Pano 24, l’objet rempli presque tout l’espace, bien qu’il reste suffisamment de champ autour pour qu’il soit bien individualisé. C’est réellement un très bel objet, une des merveilles du ciel, et il va me falloir beaucoup de temps pour tracer les isophotes.

NGC 6888 Capella obs

Mais l’objet s’abaisse sur l’horizon, et il va être masquer par le toit du planétarium; je me contente de bien cerner ses limites externes, et je les trace sur l’image de Capella Observatory: je peux les suivre sur quasiment 360°, sauf sur un angle au centre de 15° pris par rapport à V1770, la "CS" de la nébuleuse, et plus précisément entre les AP 100-102° et 118/120°. Magnifique !

B) Nuit du 2011 11 23

x130 Panoptic 24mm/OIII-5nm

Dieu que cette nébuleuse est difficile à dessiner ! En 80 minutes d’observation, je n’ai tracé que:

– une partie de l’isophote L2, côté SE, et encore je ne suis pas satisfait,

– les parties sombres de la moitié NE.

C) Nuit du 2011 11 24

x130 Panoptic 24mm/OIII-5nm

Grâce à un ciel à T1, la nébuleuse est beaucoup plus lumineuse, et surtout structurée, que hier. J’ai tracé 3 ou 4 fois plus d’isophotes en 75 minutes que ce que j’avais fait hier en 80 minutes. Je suis resté sur la Panoptic 24mm/OIII-5nm, sauf pour les isophotes L5 et +, pour lesquels j’ai vérifié mon tracé avec 240x Ethos 13mm/OIII-12nm.

ngc-6888-t-chonis-oiii-ha-oiiiha_thumbAvec le Panoptic 24 et le filtre Astrodon, il n’y a aucun rouge, mais par contre la nébuleuse est verdâtre, de la couleur caractéristique de l’OIII, C110/S35, et c’est la première fois cette couleur m’apparait aussi nette.

Note 2011 12 15: Il convient de ne pas perdre de vu que NGC 6888 se modifie suivant qu’il est observé visuellement dans la “fenêtre” OIII, ou imagé en H alpha. Le présent compte rendu correspond évidemment à la nébuleuse vue en OIIII.

Site internet de Taylor Chonis: http://webspace.utexas.edu/tsc494/site/images/main.jpg

Autres objets en rapport :

Les commentaires sont clos.