Accueil » NGC, Planetary nebulae

NGC 6572 2009/2013/2019

ngc6572adamblockretraitbl[1] NGC 6572  T635 2009 2013 2019 BL

Object information

Nom de l’objet : NGC 6572
Type de l’objet : Planetary Nebula
Magnitude : 8.10
Ascension droite : 18h 12m 48s
Déclinaison : 06° 51′ 45" N
Constellation : OPH

Observations Details

Date de l’observation : 12 août 2013 23:30 UT
Durée de l’observation : 85 min
Position de l’objet : Alt: 35.0°, Az: 241.3°
Conditions météo : 16h J+++ V~0 t31° hu35% T1! 00h30 N+++/- V0 t15.9° hu70% QZ21.35MW!! LZ21.45 W1.25
Conditions de l’observation : SQMZ 21.35MW!! SQMLZ 21.45 FWMH 1.25" mvlon(UMi) 6.4/VI4-5 6.6? T2 P2 S3/390 4-5/519
Lieu d’observation : Observatoire des Baronnies Provençales
Instrument : TN 635 Dobson Obsession
Oculaire principal : Televue Ethos 6mm
Barlow : (None)
Grossissement : 519x

Notes

Observation au T 635 du 17 septembre 2009

Puimoisson le PetitTelle, 00h15: vUMi6.4VI3 v50°Lyr6.53VI3 T2 P2.5 S1-2/100 4-5/890, Alt: 50.4°, Az: 205.6°

x102 Nagler 31mm sans filtre

[ avec lunette Mini Borg MB60 x14, la NP est vue facile, mais stellaire. Pas de couleur.] La NP est surprenante: dans le champ, elle est vue V1, comme une étoile floue, de couleur bleu, absolument saturée. J’ai même crû que ce n’était pas une étoile, mais "quelque chose" d’autre non prévu, tellement elle est bleu, C145/S80! (vérifié).

x890 Nagler 3.5mm sans filtre

Il faut ce G pour analyser, d’autant que la NP est très lumineuse, et le supporte parfaitement. Même à ce G, la NP est petite, et on est toujours dans la zone de saturation. La couleur reste étonnante, C145/S70 !!! pour la zone centrale, et S60 pour les 2 ailes. Car la NP ferait presque penser à une galaxie spirale, à deux spires opposées.

Après une première observation, et ensuite une visualisation attentive des images, notamment celle du HST, je discerne bien la zone centrale, L7, ventrue, d ~ 8"NS x 12"EW, avec une surbrillance dans sa partie W, L8, et une CL, L9, à l’intérieur de celle ci, et des limites E et W nettes de la zone centrale.

Les deux "spires" sont bien individualisées, y compris leur courbure, mais elles ne sont pas aussi contrastées et fines que celles d’une galaxie. Les différences de SB sont très progressives, L6 vers L2, et la zone centrale de la NP prédomine sur les spires.  Mon dessin montre D = 20"NS x 12"EW. Pas de CS* vue.

Les étoiles proches sont difficiles car la NP éblouit, et de plus, à 890x, les étoiles du champ sont toutes des étoiles proches. A* est V3, B* est VI1, C* est VI3, D est VI5 sans la connaitre E* et F* est une double écartée, avec une troisième composante suspectée, entre les deux (suspectée non par faiblesse, mais par difficulté de séparation car j’observe en VI). L’image d’Adam Block montre qu’il existe plusieurs étoiles, plus proches de la NP, et plus faibles, mais elles ne sont pas vues. NGC 6572 est une NP petite, assez difficile à analyser, mais dont la couleur, un bleu saturé, est la caractéristique dominante

A* A2 0900 11956356, m15.1V,  B* U2 34141947, m15.55R, A2 0900 11953461, m15.4V,  C* A2 0900 11954317, m16.2V

 

Observation au T635 du  12 août 2013

NGC 6572  T635 2013 08 13x102 Nagler 31mm sans filtre

C’est une observation sur laquelle je suis restée longtemps. La NP est très lumineuse; c’est une toute petite boule floue, ronde, très colorée. Mais ce vert n’est pas "vert vert", mais un vert qui tire sur le bleu, que j’estime C110 << 115, et un peu plus vert que celui de NGC 7009; il est donc nettement moins bleu que mon observation de 2009. Par contre la couleur est presque saturée, S60 ou 70.

x148 Ethos 21mm/OIII-12nm

Un halo externe, aux limites très floues, est bien visible. Il est réel, L1à2, mais la diffraction des zones centrales de la NP, très brillantes, le renforcent.

x390 Ethos 8mm sans filtre

Je positionne les étoiles proches: il me faut 45 minutes car la moitié d’entre elles sont limite.

x390 Ethos 8mm/OIII-5nm

Je trouve que le filtre Astrodon éteint trop les isophotes faibles, et que la NP est très difficile à décrire, car les isophotes L6&+ écrasent tout. En particulier je ne perçois pas d’anneau central (avec un affaiblissement central), mais uniquement un disque, dont les extensions N & S sont très difficiles.

x519 Ethos 6mm/OIII-12nm

C’est le meilleur compromis, et mon croquis des isophotes a été fait à ce G. J’ai eu des difficultés à analyser la structure de la NP, et l’image de Capella Obs m’a bien aidé. Les difficultés viennent à la fois de la taille de la NP, qui est très petite, et aussi du seeing, qui est limite à 519x, car la NP est à h = 33°.

 

Observation au T635 du 4 septembre 2019

Date de l’observation: 04 sept. 2019 20:45 UT

Durée de l’observation: 15 min

Position de l’objet: Alt: 45.7°, Az: 221.5°

Conditions météo: 16h: J+++/- V3-4 t28° hu40? N+++/- 23h00 V0 t19.3° hu45% S2.0"

Conditions de l’observation: QZ(MW++)21.41 L60N21.57 6.4VI5 6.6nv S2.5" T2 P2 S1/20

Lieu d’observation: Observatoire des Baronnies Provençales

Oculaire principal: Televue Ethos 6mm

Grossissement: 519x

x240 Ethos 13mm sans filtre

La NP est très lumineuse, et d’un bleu pur saturé, C130/S50 ou 60. La NP n’est pas verte comme noté dans mon observation de 2013. Mais elle est très petite, il faut grossir.

x520 Ethos 6mm sans filtre

La NP est toujours bleue, mais moins saturée, S30. Le seeing est moyen, et je ne peux percevoir plus de détails qu’en 2013. La CS* n’est pas vue.

x520 Ethos 6mm/orange

Le champ est très assombri, du même niveau qu’avec le filtre OIII-12nm. Le filtre orange change la mise au point, qu’il faut donc refaire sur une étoile proche. La NP devient très faible, limitée au cercle de ses régions centrales: les "spires" N & S ne sont pas vues, et elle devient orangé sale. Et miracle!, en VI la CS* est parfaitement visible, blanche, m estimée 13.5-14v.

Autres objets en rapport :

Laissez votre réponse !

Vous devez etre connecté pour poster un commentaire.