Accueil » Globular clusters, NGC

NGC 5139 T355 vs T508

NGC 5139 Lehman NGC 5139  T508  BL 2004 06 17

Object information

Nom de l’objet : Omega Centauri
Type de l’objet : Globular Cluster
Magnitude : 3.70
Ascension droite : 13h 27m 03s
Déclinaison : 47° 30′ 28" S
Constellation : CEN

Observations Details

Date de l’observation : 17 juin 2004 22:10 UT
Durée de l’observation : 45 min
Position de l’objet : Alt: 40.3°, Az: 226.7°
Conditions météo : J+++ t~20° V1-2 N+++ 20h V0 t+8° & [03h t+2° hu60%]
Conditions de l’observation : mvlonZ(Cor)>7.3/VI5!! T0 P0 S(Megrez L80)1/100 (C11)1-2/220!!
Lieu d’observation : Namibie Tivoli
Instrument : TN 508 Dobson Tivoli
Oculaire principal : Televue Nagler 12mm Type 2
Barlow : (None)
Grossissement : 212x

Notes

T508

x212  Nagler 12 mm

Je commence l’observation avec ce grossissement. Avec cet oculaire, les périphériques débordent du champ, et il reste la zone de fourmillement. Il n’y a pas de zone de scintillement, c’est à dire que l’amas n’est visuellement constitué que de points, ( le fond est constitué par d’autre points, et non pas par une luminosité laiteuse ou un centre scintillant et non résolu ).

Au total, toutes ces étoiles ne sont pas disposées arbitrairement, car on constate un très grand nombre (c’est à dire un nombre incomptable) de chaines d’étoiles. Les étoiles de ces chaines ont des magnitudes très peu étagées, donc toutes les étoiles d’un chapelet ont presque la même grosseur, et la même brillance, m12v +/- 1v.

On remarque aussi plusieurs zones sombres dans la partie E de l’amas. Ces zones sont +/- ovales, de d ~ 2′ x 1′ environ. L’impression de sombre provient de ce que la densité d’étoiles brillantes est moindre qu’ailleurs dans ces zones.

Il n’en reste pas moins que:

– le nombre de "chapelets", ou de chaines, est incomptable,

– le nombre d’étoiles dépasse l’entendement,

– et que cela remplit tout le champ !

x73 Panoptic 35mm

Par ce qu’il laisse un peu d’espace autour, c’est à ce G que l’amas n’est peut être pas le plus impressionnant, mais peut être le plus beau.

A ce G, le seeing est S=1, et l’image est figée, immobile. Il n’y a aucune agitation de perceptible. L’amas courbe l’espace: le centre s’avance vers l’observateur, exactement comme quelqu’un qui se trouverait sur un filet de Trampoline aussi serré que les mailles d’un bas nylon, chaque maille étant une petite lumière. Et, sur ce filet, exactement à la verticale et au dessus de l’observateur, une grosse sphère créerait un creux dans le filet, comme une courbe de Gauss en 3D.

Un seul mot résume toute cette observation: époustouflant

 

T355

Sahara sky, 2007 02 13  02h54 UT, SQMZ 22.04, mvlon(UMi) 6.6/VI5, h 10°, TRC RCX400/355

x92 Nagler 31mm

A h = 10°, l’amas est, bien sûr, pâle, mais complètement immobile ! Pas l’ombre d’un agitation, pas l’ombre d’une turbulence ! C’est une véritable photo. Il est, bien sûr, entièrement résolu.

x178 Nagler 16mm

Je grossis pour mieux voir la structure, et les éventuelles deux "taches sombres" que Laurent et Alain me disent avoir vues. Malgré une observation attentive, je ne vois pas de taches particulières, mais plutôt, l’ensemble de l’amas, surtout la partie N, comme une peau de crocodile, avec des écailles plus sombres, séparées par les chaines d’étoiles, plus lumineuses. Laurent me confirme que mes "écailles" sont bien ses "taches sombres", et que pour lui, l’une d’elles, au N, est évidente.

2ème observation

x178 Nagler 16mm

Effectivement, l’écaille la plus lumineuse est juste au N du centre de l’amas. Mais, pour moi, elle n’est pas aussi proéminente que la décrit Laurent.

Autres objets en rapport :

Laissez votre réponse !

Vous devez etre connecté pour poster un commentaire.