Accueil » LDN, Nébuleuses diffuses, Nébuleuses sombres, NGC

NGC 2264

NGC 2264 Cone R Gendler mosaic NGC 2264  T635  BL 2011 02 04

Object information

Nom de l’objet : NGC 2264 Cone
Type de l’objet : Bright Nebula & Dark Nebula (LDN 1613)
Magnitude : 99.99
Ascension droite :
06h 41m 37s
Déclinaison : 09° 52′ 59" N
Constellation : MON

Observations Details

Date de l’observation : 07 févr. 2011 21:50 UT
Durée de l’observation : 163 min
Position de l’objet : Alt: 54.4°, Az: 197.6°
Conditions météo : 14h: J++++ V0 t19°! hu< T1   22h30: N++++ V0 t1.3° hu45% SQMZ 21.71 L(60°N) 21.68
Conditions de l’observation : 01h30 V0 t-1.4° hu53% SQMZ 21.88 L(60°N) 21.82 FWMH 1.8"  T0.5 P0.5 S1/156
Lieu d’observation : Observatoire des Baronnies Provençales
Instrument : TN 635 Dobson Obsession
Oculaire principal : Televue Nagler 20mm Type 5
Barlow : (None)
Grossissement : 156x

Notes

Condition absolument exceptionnelles:

22h30 V0 t1.3° hu45% QZ21.71 L60N21.68 FW2.0" vUMI6.4VI1-2 6.6VI2 T0.5(?) P0.5

01h30 V0 t-1.4° hu53% QZ21.88 L60N21.82 FW1.8" T0.5(?) P0.5 S1/156

C’est la première fois depuis toujours (1997) que j’évalue le ciel à T0.5 P0.5 en France, et de plus, pas d’humidité, et le seeing est très bon!!!

x101 Nagler 31mm sans filtre

La surface sombre du cône est LDN 1613, mais je logge mon observation dans NGC 2264 par ce que

– toutes mes précédentes le sont,

– toutes celles de la littérature le sont aussi.

Le champ est évident, et ultra-facile à pointer.

Ce qui attire l’attention en premier, c’est la richesse et la brillance du champ au S immédiat de 15 Mon, lequel constitue l’amas ouvert NGC 2264, et justifie l’appellation d’arbre de Noël. Couleur unique des étoiles: blanc pur.

Ce qui attire l’attention, immédiatement après, c’est l’extraordinaire contraste de couleurs entre les deux composantes de STF 953, à 55’S de 15 Mon, et à 22’S du cône lui-même: couple brillant, facile avec 100x, presque équilibré, mais surtout principale rouge brique, compagnon bleu. J’en détaille précisément les couleurs: – principale: R 251, V 85, B 85, et T 255, S 241, L 168 – compagnon: R 163, V 181, B 241, et T 160, S 188, L 202.

fin 23h05.

x380 Ethos 8mm

Je commence par repérer les étoiles du cône lui-même, en commençant par le sommet. 520x est trop turbulent car les étoiles sont brillantes. Les étoiles que j’ai perçues sont soulignées en jaune. Toutes les étoiles autour de A*, le phare au sommet du cône sont blanc pur, sauf A* qui est violette! (T 213, S 149, L 156)

23h55: le côté W du cône est terminé.

00h17: le côté E est terminé.

Entre les deux côtés, E et W, c’est le vide complet, ou plutôt, je n’ai pu discerner aucune étoiles, par ce que trop faibles. [Note 2011 02 17: la photo DSS de Guide8 en montre 4, entre m17.6V et 18.6V]

ConeNM

 

00h 20: J’attaque les nébulosités, et j’essaie diverses combinaisons

x101 Nagler 31mm/OIII-12 Lumicon

Le cône est très difficile, presque soupçonné, et encore, en le connaissant.

x101 Nagler 31mm/Hb-15 Astronomik

C’est aussi difficile qu’avec le précédent.

x195 Nagler 16mm/OIII-5 Astrodon

Aucune luminosité n’est vue

x156 Nagler 20mm/UHC-12 Lumicon

C’est le meilleur compromis luminosité / contraste, et toute l’observation des nébulosité est faite avec cette combinaison, mais ça reste très faible, et difficile. Je me guide constamment sur l’image Guide8/DSS.

Les isophotes sont dessinés en orange, et restent désespérément L1, avec quelques "iles" L2.

Lorsque les yeux sont complètement habitués, c’est à dire après plusieurs minutes à l’oculaire, le rouge H alpha apparait ! Le même que celui de Simeis 147, ou de NGC 281.

Le sommet du cône est constitué par une petite nébulosité, ronde, L3, et qui est la seule luminosité blanche dans cet océan de rouge !!! (façon de parler..)

01h07: le côté E des nébulosités est terminé

01h30: le côté W est plus rapide: il est tellement évanescent que l’analyse de la structure tourne court.

En conclusion, le cône est très difficile, beaucoup plus que la Tête de Cheval, ou Pacman, et peut-être plus que Simeis 147. Il est vraiment proche de la limite du T635. Sans l’aide de la photo et le dessin des isophotes sur une photo existante, je n’aurais pas été capable de le dessiner. L’UHC est nécessaire pour avoir suffisamment de luminosité, et le ciel noir de l’OBP permet de conserver une image contrastée. Mais le Cône reste un challenge ! fin 01h33

A* SAO 114264, m7.187V

Autres objets en rapport :

Laissez votre réponse !

Vous devez etre connecté pour poster un commentaire.