Accueil » NGC, Objects in other galaxies, Open clusters, Stellar clusters in other galaxies

NGC 2070 region

NGC 2070 region of Tarentula very large  ESO NGC 2070 region  T508 204 2012 Tivoli

Object information

Nom de l’objet : NGC 2070 region
Type de l’objet : Open Clusters and HII regions
Magnitude : 9.00 (NGC 2100)
Ascension droite : 05h 42m 07s
Déclinaison : 69° 12′ 03" S
Constellation : DOR

Observations Details

Date de l’observation : 29 sept. 2006 00:23 UT
Durée de l’observation : 10 min
Position de l’objet : Alt: 34.3°, Az: 159.6°
Conditions météo : 17h: J++ nuages 15%) V2-3E t27° hu17% T1 23h32 N+ V0 t13.8° hu25% SQMZ21.55(lune33%ill ds Oph)
Conditions de l’observation : mvlon~6.5 SQMZ22.14+/-0.00 T1 P0 S1-2/104 2/250 2-3/508
Lieu d’observation : Namibie Tivoli
Instrument : TN 508 Dobson Tivoli
Oculaire principal : Televue Nagler 5mm Type 6
Barlow : (None)
Grossissement : 508x

Notes

La région de la Tarentule est une des plus denses du ciel,

Dans un cercle de 45′, j’y ai compté 23 objets NGC et autant de références Henize, sans compter les objets plus compacts et plus élusifs que sont les amas Shapley-Lyndsay.

Pour observer et dessiner une telle profusion de détails, il faut non pas plusieurs heures, non pas plusieurs nuits, mais plusieurs nouvelles lunes !

Je me suis intéressé à cette partie du ciel en 2004, 2006, 2008, et 2012, morceau par morceau, détail après détail, souvent en y revenant dessus, toujours à Tivoli – Namibie, avec ma lunette Megrez 80mm, le C11, ou l’Obsession 508 mm de Tivoli : c’est un regroupement de toutes ces observations que je vous propose ici, sachant que la Tarentule, elle-même, fait l’objet d’un compte rendu séparé.

Pour chaque objet cité dans les deux catalogues, NGC et Henize, c’est à dire souvent l’amas et la nébuleuse associée, j’ai regroupé les deux compte-rendus. Ils sont mentionnés par ordre croissant du catalogue NGC, ce qui ne veut pas dire forcément que deux références qui se suivent correspondent à des objets adjacents.

Mais d’abord, la découverte du LMC en juin 2004, avec ma lunette Megrez L80mm et un champ de 4,5° avec x14 Panoptic 35mm/UHC :

C’est à mon avis le meilleur compromis G/filtre. Le champ est très étendu autour de NGC 2070. Trois zones concentriques sont moins bien reconnaissables : le cœur de la Tarentule, sa périphérie, et l’ensemble des nébulosités autour.

Ce qui est surtout plus difficile à observer c’est l’enchevêtrement des zones lumineuses et sombres dans la zone 2: cette zone, avec l’enchevêtrement, est perçue en VI, et en ayant été préalablement reconnue au C11.

Plusieurs zones nébuleuses sont perçues au delà de NGC 2070. Elles se voient parfaitement. J’ai écrit in situ: "toutes ces zones sont des nébuleuses qui ont un n° NGC, que j’étudierai à mon retour."

J’ai écrit ceci ci dessus car le LMC était très bas, et plongeait vers l’horizon.

D’autre part, dans mon programme d’observation pour tout mon séjour, je n’avais pas prévu de faire une étude détaillée de tous les objets du LMC, forcément très longue, avec l’inconvénient d’ un LMC très bas, et ceci pour privilégier les cibles de la voie lactée, elle même bien placée.

Je n’ai fait que repérer sur mon croquis des environs de NGC 2070 les nébulosités que je percevais dans le champ, très rapidement, et sans souci d exhaustivité, ni de détails.

 

NGC 2070 region NGC labels

L’examen de ce croquis, le 2004 07 20, montre que j’ai perçu, outre NGC 2074 et NGC 2100, positionnées et référencées pour servir de repères :

1) Une zone étendue, D ~ 150′ x 35′, allant de NGC 1838 à NGC 1986 (non perçus en tant que tels), incurvée vers le NE. Cette zone correspond à la "colonne vertébrale" en forme de "S" du LMC, et qui englobe près de 30 amas ouverts. Je l’ai observée sans en être conscient !

2) Une zone étendue au SW de NGC 2070, de D ~ 25′, +/- triangulaire dont 2 sommets sont NGC 2070 et 2074, et le 3ème englobant NGC 2050 et 2055 (non perçus en tant que tels). Il s’agit, non pas d’une zone nébuleuse, mais d’une zone très riche en étoiles.

3) une zone étendue, à 1° de NGC 2070, en PA 275°, de D ~ 45′ x 20′, allant de NGC 2015 au groupe NGC 1965. Il s’agit, non pas d’une zone nébuleuse, mais d’une zone très riche en étoiles.n

4) NGC 2048, perçu comme une nébulosité, +/- ronde, D ~ 5′ (?) (Note 2006 11 21: cette identification est incertaine. Est ce la nébuleuse, donc NGC 2048, puisque j’avais le filtre UHC, ou bien l’amas voisin, NGC 2033, plus brillant, m11.5v, malgré le filtre ?)

5 ) Le groupe NGC 2080 (c’est à dire NGC 2077 et suivantes, jusqu’à 2083) perçu comme une nébulosité, +/- ronde, D ~ 5′ (?)

6) Une nébulosité non identifiable avec certitude, qui pourrait être le groupe NGC 2059, D ~ 5′ (?).

7) NGC 2122 perçu comme une nébulosité, +/- ronde, D ~ 7′ (?)

 

NGC 2070 region Henize labels

Groupe NGC 2074

NGC 2074 / Hen 158C

Observation du 14 juin 2004 (mvlon 7,1/VI3 !)

L80 x 29/UHC

Cette observation est faite après avoir observé l’objet au C11 ; elle est rapide, car je viens d’observer longuement NGC 2070, et tout l’ensemble s’enfonce vers l’horizon.

NGC 2074 est très facile, mais elle n’est qu’une partie des 8 ou 10 autres zones claires éloignées, mais moins brillantes, autour de NGC 2070. La forme de boomerang notée au C11 se remarque, mais parce qu’elle est connue. J’attends de revoir tout l’ensemble (NGC 2070, 2074, et les NB périphériques) à l’Obsession 20". Fin de l’observation à 20h 35: la NB est à h = 9° !

T280X80 sans filtre

Cette observation est rapide, car je viens d’observer longuement NGC 2070, et tout l’ensemble s’enfonce vers l’horizon. NGC 2074 n’est qu’une des très nombreuses zones claires qui s’étendent très loin autour du centre de la nébuleuse. C’est néanmoins la plus brillante.

NGC 2074 est recourbée, en forme de boomerang, avec plusieurs étoiles surimposées dans sa partie N.

Observation du 29 septembre 2006 (mvlon ~ 6,5, SQM 22,14!, S ~ 1,5")

T508 x 508 sans filtre

J’observe tout d’abord l’amas associé, qui est SL 637 : cet amas a une forme de croissant, D ~ 2.5′ x 1.5′, en AP ~ 120°, dans lequel j’ai compté 25*, de m14v et +, sauf 3* de m12v, qui semblent surimposées. On en compterait un peu plus, avec plus de temps.

T508 x 106/OIII-12nm

L’OIII est le meilleur filtre. La nébuleuse est très bien détachée sur le fond du ciel, et ses limites dépassent celles de l’amas, car elle est +/- ronde, avec D ~ 2.5′, et presque les mêmes limites que l’amas au NE et NW. Elle est donc plus large au SW.

Sur l’amas, la nébulosité est L6-L7 en VI, avec la même forme de croissant, et les mêmes limites que l’amas. Au delà, la nébulosité faiblit, L2, donc au SW principalement.

NGC 2081 / Hen 158A

Observation du 29 septembre 2006 (mvlon ~ 6,5, SQM 22,14!, S ~ 1,5")

T508 x 254 sans filtre

L’amas associé, NGC 2081, comprend une quarantaine d’étoiles (voir à ce log) éparpillées sur la nébuleuse, mais qui reprennent +/- les renforcements de la nébulosité. Il y en aurait probablement plus de 40*, avec plus de temps et plus d’attention. (note 2006 11 16: cette description est, en partie erronée; la photo ccd montrent que les étoiles de l’amas sont principalement concentrées dans le trou sombre central)

T508 x 106/OIII-12nm

N 158A est bien visible, comme une nébulosité large, L4, D ~ 5’EW x 4’NS, de forme +/- rectangulaire, avec deux renforcements, L5, en limites S et NE, et un large trou central, L2. (note 2006 11 16: mon dessin montre pour le trou, d ~ 2.5’EW x 1.5’NS.)

Au S de NGC 2074, s’étend sur 9’NS x ‘EW, un groupe complêxe de nombreuses nébulosités, dont 5 ou 6 émergent. Elles sont réparties en deux groupes, le groupes N, et le groupe S.

Le groupe N comprend: NGC 2080, qui domine l’ensemble, ainsi que NGC 2077, 2085, et IC 2145.

Le groupe S est formé par un carré de 4 nébulosités: NGC 2079, qui domine, ainsi que NGC 2078, 2083, et 2084.

 

Groupe NGC 2080

Observation du 29 septembre 2006 (mvlon ~ 6,5, SQM 22,14!, S ~ 1,5")

T508x254/OIII-12nm

Les nébulosité sont de petites tailles, bien saturées, jusqu’à L7-L8 pour la plus brillante, NGC 2080. Elles supportent de ce fait un grossissement assez fort, bien utile compte tenu de la concentration du groupe. Elles sont tellement détachées que je croyais observer avec x106 et non x254 !

NGC 2080 / Hen 160A: parfaitement analysable, L8, D ~ 30"

NGC 2077 / Hen 160D: tout contre NGC 2080, au SW, plus petite, D ~ 15", et plus pâle, L5-L6.

NGC 2085 / Hen 160B: petite tache floue, très concentrée, D ~ 15", mais pas faible, L6.

IC 2145 / Hen 160C: elle est pratiquement identique à NGC 2085, et même un peu plus grande, D ~ 20", et plus lumineuse, L7.

(note 2006 11 17: je n’ai rien noté au sujet de NGC 2086. Je n’ai donc perçu qu’une étoile, brillante, A* TYC 9167 59, m9.946V)

 

Groupe NGC 2079

T508x254/OIII-12nm

Là aussi, les nébulosité sont de petites tailles, bien saturées, jusqu’à L7-L8 pour la plus brillante, NGC 2079. Elles supportent de ce fait un grossissement assez fort, très utile pour un groupe encore plus compact que le précédent.

NGC 2078 / Hen 159I: au NW, est L4-L5

NGC 2079 / Hen 159A: au SW, L8, domine le groupe. Elle est très détachée, D ~ 40".

NGC 2083 / Hen 159D: au NE, lui aussi plus faible, L3-L4, et D ~ 45"

NGC 2084 / Hen 159 (G+CE+CW): au SE, est plus faible, L3-L4, mais plus étendue, D ~ 1.5’EW x 1.0’NS.

Toutes ces taches sont bien détachées, et bien analysables.

T508x508 sans filtre

En grossissant, et sans filtre, on découvre les étoiles nimbées dans ces nébuleuses. Elles sont, toutes, faibles, m14v et +. Au total, dans l’ensemble du carré, je devrais pouvoir compter 75* +/- 10, avec du temps et de l’attention. Il faudrait aussi que je ne sois pas fatigué, mais il est 04h du matin, et j’ai passé plus d’une heure sur NGC 2074, et ses alentours!

 

Groupe NGC 2100

Il ne s’agit plus de nébulosités, mais uniquement d’amas ouverts, dominé par NGC 2100.

NGC 2092

x508 Nagler 5mm

NGC 2092 est le tout petit frère de NGC 2100: m ~ 14v ! (note 2006 11 16: pourtant je crois me souvenir que je l’ai remarqué dans le champ de NGC 2100, sans le connaitre)

Il est non résolu, par faiblesse. Seule une étoile est individualisée, et toute les autres, (25*?), sont perçues en VI, mais non comptables précisément. D ~ 30".

NGC 2100

Observation du 14 juin 2004 (mvlon 7,1/VI3 !)

L80x25

L’amas est facile en luminosité. Mais il est très petit, il a l’aspect d’un amas globulaire.

L80x71

La tache prend un aspect laiteux – granuleux, mais l’amas reste très petit. Sur cette tache, 2 ou 3 piqûres, non positionables, sont soupçonnées.

T280x80

L’amas est lumineux, petit en taille, partiellement résolu. Une dizaine de piqûres, très concentrées, assez floues (h < 10° !) sur un fond laiteux. Ces piqûres sont principalement réparties sur un axe E/W, bien visible sur Guide8/niv10.

Il faudrait de meilleures conditions d’observation pour mieux étudier l’amas. D’ailleurs, j’arrête les observations dans le LMC, qui devient presque tangent à l’horizon.

Observation du 29 septembre 2006 (mvlon ~ 6,5, SQM 22,14!, S ~ 1,5")

T508x508

x508 Nagler 5mm

C’est un joli petit amas, très lumineux, très concentré, peu étagé. m ~ 11v estimée.

Les périphériques forment visuellement un écrin en forme de carré (note in situ: en photo, c’est faux), de côté D~ 1.5′, et composé, hors zone centrale, de 15* +/- 2, de m13 ou 14v. Au centre de ce carré, une zone allongée, d ~ 40" x 30", en AP ~ 17°, non résolue, mais granuleuse en VI, probablement très riche, sur laquelle se distingue, difficilement, 2 ou 3 piqûres.

(Note 2006 11 16: grâce aux 2 ER* , A* et B*, de mon dessin in situ, j’arrive à retrouver toutes les étoiles que j’ai dessinées, et je constate quelles sont toutes bien positionnées.)

Autres objets en rapport :

Laissez votre réponse !

Vous devez etre connecté pour poster un commentaire.