Accueil » Nébuleuses diffuses, NGC

NGC 2024

NGC 2024 Flame Rob Gendler NGC 2024  T635 BL 2017

Object information

Nom de l’objet : NGC 2024
Type de l’objet : Bright Nebula
Magnitude : 99.99
Ascension droite : 05h 42m 37s
Déclinaison : 01° 50′ 17" S
Constellation : ORI

Observations Details

Date de l’observation : 15 nov. 2017 01h30 UT
Durée de l’observation : 102 min
Position de l’objet : Alt: 44°, Az: 174°
Conditions météo : 17h: J+++ V0/R3 t6.5° hu55% 00h30: N++ V0/R0 t0.5° hu61%
Conditions de l’observation : 04h15: SQMZ21.20 LZ21.36 6.4VI2 6.6VI3 S5" T1.5 P2.5 S1/125
Lieu d’observation : Observatoire des Baronnies Provençales
Instrument : TN 635 Dobson Obsession
Oculaire principal : Televue Ethos 21mm
Barlow : (None)
Grossissement : 148x

Notes

La nébuleuse de la flamme avait déjà fait l’objet d’une observation détaillée en 2009, avec le même télescope, et dans un ciel d’aussi bonne qualité. Je reprends  aujourd’hui cette observation dans le but d’améliorer, d’affiner, voire de corriger celle des 8 et 9 décembre 2009. J’ai bien relu mes notes, et mémorisé mon dessin de 2009.

En 2009, mon observation a été la suivante:

Date de l’observation: 08 déc. 2009 21:45 UT, Durée de l’observation: 81 min, Position de l’objet: Alt: 34.4°, Az: 135.4°

Conditions météo: 12h: J+++/- V3-4N t11° T1.5 19h20: N++ V2-3N t4.9° hu53% 22h00:QZ21.35 LZ21.30 vUMi~6.0-6.2 T2.5 P2.5

Conditions de l’observation: 00h06: QZ21.39 L70°21.40 vUMi6.4VI3-4 6.6VI5 S3/150 T1.5 P2

Lieu d’observation: Puimoisson le PetitTellex156 Nagler 20mm/Hbêta

C’est un objet qui demande d’être précis dans les conditions d ‘observation:

a) le filtre: – il est décevant avec l’OIII, peu contrasté, – il est beaucoup plus lumineux avec l’UHC, qui est nettement meilleur que l’OIII, – il est beaucoup plus structuré avec le Hbêta, et presque aussi lumineux qu’avec l’UHC, car le fond est plus noir, et donc, l’image plus contrastée.

b) le grossissement: – il faut le G minimum pour augmenter la SB des nébulosités, – mais il faut absolument sortir Alnitak du champ, sous peine d’éblouissement rédhibitoire. Finalement c’est Nagler 20 et Hbêta qui est le meilleur, et de loin.

La NB est contrastée, bien qu’étendue, structurée; le fond est noir. La forme de la feuille de vigne est évidente. La bande sombre centrale est énorme, et domine l’image. Mais les nervures secondaires sont aussi visibles, et détaillables. Nombreuses zones +/- lumineuses entre les nervures. Pour le dessin des nébulosités, je commence par les observer pendant 10 minutes, sans chercher à les dessiner, mais à les mémoriser. Puis j’en fais un pré-dessin, et lors du croquis, je les retrouve beaucoup plus facilement. Je les analyse distinctement à l’oculaire. Les nébulosités sont étagées de L5 à L1; la partie la plus lumineuse est la nervure SE. La bande sombre est L0, bien structurée, avec plusieurs "golfes".

x390 Ethos 8mm sans filtre

Je mets cet oculaire pour pointer les étoiles, et je me rends compte que je vois toutes celles qui sont sur les photos CCD. Mais, de plus, les nébulosités sont encore mieux analysables. En particulier, A* est bien vue double, son compagnon, B*, n’est pas du tout limite. C* n’est pas dédoublée

A* 3UC177-025317, m11.6R,  B* 3UC177-025318, m14.4R,  C* principale TYC 4767 1385, m11.635V, C* compagnon 3UC177-025322, m16.3R

NGC 2024  T635 BL 2009 vs 2017

x148 Ethos 21mm/H bêta

En 2017, j’ai commencé par vérifier que l’OIII ne donnait rien, et continué, comme en 2009, avec le H bêta. J’ai eu de grosses difficultés à tracer l’isophote L1, lequel est perçu indiscutablement plus étendu qu’en 2009, notamment au N et à l’E. Je n’ai pas vu de détails supplémentaires concernant les nébulosités, et même je n’en ai pas vu autant qu’en 2009.

NGC 2024 T635 BL 2009 & 2017 Gendlerx230 Ethos 13mm sans filtre

Par contre, j’ai perçu plus de zones sombres, ou plutôt plus structurées, avec de nombreuses nodosités, mais sans pouvoir dessiner leurs limites; en réalité, j’ai validé, en mémorisant préalablement la zone concernée de l’image de Gendler, chaque zone sombre, les unes après les autres. Mais indiscutablement, j’ai validé de nombreuses "condensations sombres" dans les différentes tiges sombres latérales.

Je n’ai pas vu de couleur, ni jaune, ni rouge, ni verte. Malgré tout, même si j’en ai vu plus qu’en 2009, je trouve que l’observation de NGC 2024 est difficile, et que j’en avais déjà vu beaucoup en 2009. J’ai donc repris mon dessin de 2009 comme fond de plan, et je l’ai complété à la lumière de l’observation de 2017.

Mots clés : Bande sombre, Couleur, Eblouissement, Le Petit Telle, Mosaïque, Obs des Baronnies, T635 BL, [Croquis vs Dessin], [Decouverte vs confirmation]

Autres objets en rapport :

Les commentaires sont clos.