Accueil » Nébuleuses diffuses, NGC

NGC 1999 (T254)

NGC 1999 SDSS NGC 1999  T254  BL 2001 10 25 C135 20

Object information

Nom de l’objet : NGC 1999
Type de l’objet : Bright Nebula
Magnitude : 99.99
Ascension droite : 05h 36m 22s
Déclinaison : 06° 42′ 59" S
Constellation : ORI

Observations Details

Date de l’observation : 22 oct. 1998 03:00 UT
Durée de l’observation : 10 min
Position de l’objet : Alt: 38.6°, Az: 176.7°
Conditions météo : not related
Conditions de l’observation : T1, P1, S2
Lieu d’observation : Chabottes les Auberts
Instrument : TSC LX200/254 Meade
Oculaire principal : Meade SWA 40mm
Barlow : (None)
Grossissement : 64x

Notes

En Décembre 2013, j’ai retrouvé profondément enfouis dans un ancien dossier d’images astronomiques, un croquis réalisé en… octobre 1998, 15 années auparavant !!! A cette époque, c’était mes tout débuts dans le dessin astro. Je l’avais complètement oublié, et même si sa découverte m’a fait remonter quelques souvenirs, les seules notes qui l’accompagnaient étaient les suivantes:

NGC 1999  T254  BL  2001 10 25

x65 Meade SWA 40mm/UHC

La nébulosité, très pâle, est peu spectaculaire. La nébulosité se limite à une faible lueur, vue V3, circulaire, de D~2 à 3′, qui entoure l’étoile A*. Aucune comparaison de brillance avec NGC 1977, 1980, ou 1990. Même la couleur bleutée devient bleuâtre, presque blanchâtre. Elle se réduit à:

– Un cercle de D~2′, autour de A*, L2 à L3. Ce pourrait être une NP, avec A* comme CS*

– Une masse informe, L1, vaguement triangulaire, de forme équilatérale dont la base S est de longueur~12′, qui est conforme à l’isophote de G7. Extrêmement pâle, même en VI [Note 2013 12 31: le globule sombre, au centre de la nébuleuse, non connu, n’a même pas été soupçonné.]

A* V380 Ori , B* BDG 2 , C* TYC 4778 1175.

Pourtant, 15 ans après, j’ai pu redonner une certaine vie au croquis, et le transformer en un dessin, sinon artistique, du moins acceptable. J’en tire toutefois deux conclusions:

– les logiciels de traitement d’image actuels permettent de faire, sinon des miracles, du moins des pansements !

– gardez toujours vos croquis et notes d’observation. Vous ne savez pas si vous ne serez pas heureux, un jour, de les avoir gardés.

Pour ce qui me concerne, il m’a permis de constater qu’à mes débuts, je ne relevais pas les conditions météo, pas plus que la magnitude limite à l’œil nu, je n’utilisais ni le filtre OIII, ni le H bêta, ni le Deepsky. Je ne faisais pas la différence entre une NB en émission et une NB en réflexion puisque j’ai utilisé le filtre UHC et non le filtre DS; et surtout que 15 minutes me semblaient suffisantes pour observer et dessiner !!!

Autres objets en rapport :

Les commentaires sont clos.