Accueil » Galaxies isolées, ghost, NGC

NGC 1032 2013 vs 2014

NGC 1032  T635  BL 2013 11 28 NGC 1032  T635  BL 2014 12 19

Object information

Nom de l’objet : NGC 1032
Type de l’objet : Galaxy
Magnitude : 11.80
Ascension droite : 02h 40m 11s
Déclinaison : 01° 09′ 24" N
Constellation : CET

Observations Details

Date de l’observation : 19 déc. 2014 20:00 UT
Durée de l’observation : 54 min
Position de l’objet : Alt: 46.4°, Az: 171.0°
Conditions météo : J++ 15h V2N t16.5°!! hu40% N++ 19h15 V1N/R2 t7.1° hu48% (?)
Conditions de l’observation : SQMZ 21.12 SQML(60°S) 21.22 FWMH 3"->5" mvlon(UMi) 6.4/nv T1.5 P2.5 S5/240 5+/390
Lieu d’observation : Observatoire des Baronnies Provençales
Instrument : TN 635 Dobson Obsession
Oculaire principal : Televue Ethos 13mm
Barlow : (None)
Grossissement : 240x

Notes

Ce serait une erreur, et cela n’a certainement pas été fait pour ça, de vouloir comparer ces deux dessins sous l’angle de la performance : quel serait le plus détaillé, le plus précis, le beau, etc. Même à diamètre d’instrument identique, de nombreux paramètres influent sur la perception visuelle. A titre d’exemples, non limitatifs :

– les conditions d’observations : température, humidité, vent,

– le ciel : transparence, pollution lumineuse, turbulence : on ne perçoit pas même chose dans le ciel de l’Atacama et celui de la banlieue parisienne,

– la hauteur de l’objet sur l’horizon au moment de l’observation,

– le poli du miroir et l’état de son aluminure,

– le type d’oculaire : un oculaire d’entrée de gamme ne permettra pas de voir les mêmes détails qu’un Ethos,

– le grossissement employé : trop faible pour apprécier les faibles détails, ou trop fort pour la turbulence,

– la patience de l’observateur, celle-ci étant en grande partie fonction du confort d’observation,

– son expérience,

– sa connaissance de l’objet : on ne perçoit pas les mêmes détails lorsqu’on découvre une nébuleuse ou une galaxie pour la première fois, ou si on l’a déjà observée, voire dessinée, plusieurs fois (un des résultats des comparaisons qui sont en ligne sur ce site semble être l’importance primordiale de ce facteur),

– etc…

En réalité, le but de ces comparaisons, rassemblées sous le titre “1 Diam vs 2 Obs” est de vous permettre d’avoir une idée plus précise de ce que vous pourriez vous-mêmes percevoir, et dessiner, en vous donnant deux points de comparaison au lieu d’un. Pourtant, dans le cas présent, il n’y a qu’un seul observateur, en l’occurrence moi même.

Mais si j’ai rassemblé les deux dessins sous ce chapitre, c’est que j’ai observé NGC 1032 en décembre 2014 sans avoir aucun souvenir, à quelque moment de l’observation que ce soit, avec mon observation de 2013. J’ai pensé que la comparaison était intéressante, car les deux dessins ont été réalisés avec le même instrument, et dans le même site: elle permet donc de juger la fidélité des deux observations avec la réalité perçue. On peut effectivement noter que les deux dessins sont quasiment identiques, seule la position de l’étoile la plus brillante est différente, et erronée dans l’observation de 2014.

Autres objets en rapport :

Les commentaires sont clos.