Accueil » NGC, Régions HII

NGC 0604

NGC 604 Capella Obs 150 p cent_2 NGC 604  T635 BL 2017 09 28

Object information

Nom de l’objet : NGC 604
Type de l’objet : Extragalactic HII region
Magnitude : 11.50
Ascension droite : 01h 35m 34s
Déclinaison : 30° 52′ 28" N
Constellation : TRI

Observations Details

Date de l’observation : 28 sept. 2017 22:35 UT
Durée de l’observation : 90 min
Position de l’objet : Alt: 62.3°, Az: 107.5°
Conditions météo : 16h: J+ V1R2 t24° hu 40% 00h30: N+++ V0R0 t10.7° hu68%
Conditions de l’observation : SQMZ 21.35 LZ 21.56 S1.5"! mvlon (UMi)6.4/VI4 6.6/VI5 T2 P2 S1.5
Lieu d’observation : Observatoire des Baronnies Provençales
Instrument : TN 635 Dobson Obsession
Oculaire principal : ES 25 mm 100°
Barlow : (None)
Grossissement : 125x

Notes

x240 Ethos 13mm sans filtre

Très belle nuit, très bon seeing, conditions d’observation excellentes. NGC 604 est bien sûr évidente, lumineuse, mais pas de couleur perçue. L’enveloppe externe est bien mise en évidence, L2, avec des limites floues.

x390 Ethos 8mm sf

Les deux concentrations lumineuses externes, CL1 et CL2, au NNW et à l’E, sont bien vues en VI.

x520 Ethos 6mm sf

La structure centrale est bien vue, mais confuse à ce G: il faut grossir.

x890 Nagler 3.5mm

On perd en luminosité mais on gagne en dimension. L’analyse de la structure, encore très concentrée même à ce G, n’est bien reconnue que grâce à la photo de Capella Obs; elle est L4 et L5. Le trou central est très difficile, et n’est reconnu que par la nébulosité qui l’entoure à l’E et au SW. On perçoit bien que NGC 604 est formé de deux masses: une nébulosité principale autour du trou central, et une nébulosité secondaire à l’E. Les deux masses sont séparées par un chenal sombre. Trois étoiles seulement ont été percues, VI5+ : E1*, E2*, et E3*. L’examen de l’image HST montre que E2* est en réalité une région HII concentrée.

CL1 [I92a] 158-159-160.  CL2 ref?, filament , voir image Capella.

E1* B1 1207-0020888, mv?, Massey 2006 J013433.56+304704.9, mV16.833

E2* B1 1207-0020859, mv?, [I92a] 172, m16.80V

E3* B1 1207-0020852, mv?, Massey 2006 J013433.10+304659.0, m16.64V

[I92a]: Ivanov, non stellar object in M33, 1992ApL….28..281I – Astrophys. Lett., 28, 281-289 (1992) – 01.01.86 15.09.15

 

J’avais déjà observé NGC 604 en 2010, là aussi dans de très bonnes conditions. Néanmoins c’était une découverte avec le T635, et mon observation a été moins détaillée que celle de 2017.

NGC 604  T635 BL 2011 2017

Date de l’observation: 06 nov. 2010 00:45 UT

Durée de l’observation: 100 min

Position de l’objet: Alt: 57.0°, Az: 260.0°

Conditions météo: 16h30: J+++ V0 t22°! hu64% T1(?) 01h10: N+++ V~0 t8° hu92%! QZ21.51 L60°21.42

Conditions de l’observation: 03h13: SQMZ 21.57 SQML60° 21.51 FWMH1.1 !!! mvlon6.4UMiVI3 6.6VI5 T1.5 P1 S3-4/890!!!

Lieu d’observation: Observatoire des Baronnies Provençales

100 minutes est la durée totale de l’observation du champ et de chacune de ses composantes. La clé de cette observation est l’exceptionnel seeing dont j’ai bénéficié: entre 01h et 03h15 LT, le FWMH est resté stable, entre 1.0 et 1.2"; à 240x, l’image est pratiquement stable, – à 890x, le disque d’Airy des étoiles (suffisamment lumineuses, m11- 12v, et -) est visible 90% du temps, certes agité, mais toujours "pin-point". Les anneaux ne sont pas individualisés, mais apparaissent sous la forme d’une fine nébulosité autour du disque d’Airy. Les étoiles sont donc perçues, non comme de petits pâtés, mais comme des points entourés d’un halo: ce n’est évidemment pas la même chose !

x890 Nagler 3.5mm sans filtre

L’image défile vite, et même s’il y a beaucoup de structure, elle reste très difficile à analyser. Mais après avoir mémorisé l’image d’Adam Block, l’analyse devient plus facile, mais elle demande de l’attention.

Il est à noter que la zone correspondant au "trou" et à l’amas central n’a pas été résolue et est resté nébulaire, vue L5.

Je suis retourné 3 fois à l’oculaire pour affiner les détails, chaque fois après avoir mémorisé la partie correspondante de l’image d’Adam Block, que j’ai intellectuellement "coupé" en morceaux.

Le morceau le moins difficile est la "barre" centrale NS, bien droite, qui sépare la nébulosité en deux parties +/- égales en surface, mais pas en luminosité. La moitié W est un peu plus grande, et nettement plus lumineuse, L3 à L5. La moitié E, plus petite, est moins lumineuse, L3-L4, moins structurée, et plus difficile à dessiner.

Sur le halo, 6 étoiles ont été identifiées, et positionnées exactement, sans les connaitre. Elles sont identifiables sur l’image d’A Block. Selon le catalogue Massey 2006, elles sont de 16.5 < v < 17.5.

CBF 142 est facile, et analysable. Il est bien vu, rond. Gradient bien identifié, vers un centre quasi stellaire, L5, "suddently brighter middle", un peu comme une galaxie elliptique. Le halo est L2 vers L3. Il n’y a pas de L4 entre le halo et la CS. D est estimé à 15", par comparaison avec la distance qui le sépare de A*. Il n’est pas résolu, et pourtant ce n’est pas la même nébulosité que NGC 604. Le halo n’est pas parfaitement régulier, mais je ne suis pas arrivé à percevoir un "granité". En fait, les hétérogénéités sont suspectées en VI éloignée, mais elles disparaissent, au delà des capacités de l’œil, lorsqu’on rapproche sa vision pour tenter de les analyser.

[CS82] C27 est perçu comme une étoile limite et floue.

x240 Ethos 13mm sans filtre

Je réduis le G pour étudier les zones périphériques. Elles sont L2, et les limites sont floues. Néanmoins, elles sont un peu plus larges au s, et la forme allongée, NW-SE, de l’ensemble est bien visible, a/b ~ 1.25-1.33, nettement moins allongée toutefois que sur l’image HST.

CBF 142: m15.854V, étoiles 16.84V et +

C 27: m16.48V, étoiles 18.5V et +

Mots clés : Bande sombre, Fort grossissement, Obs des Baronnies, Region HII geante, T635 BL, [Decouverte vs confirmation]

Autres objets en rapport :

Les commentaires sont clos.