Accueil » Isolated galaxies, NGC, PGC

NGC 0247 T254 T508 T635

NGC 247 K Bucholz Tivoli_2 NGC 247  T635  BL 2013 12 03

Object information

Nom de l’objet : NGC 247
Type de l’objet : Galaxy
Magnitude : 8.90
Ascension droite : 00h 47m 51s
Déclinaison : 20° 41′ 05" S
Constellation : CET

Observations Details

Date de l’observation : 03 déc. 2013 19:35 UT
Durée de l’observation : 100 min
Position de l’objet : Alt: 24.9°, Az: 180.1°
Conditions météo : 16h J+++ V0/R1 t6° hu30%!! 20h20: N+++ V0R0 t0.6° hu46%! Ciel++++
Conditions de l’observation : QZ21.36 LZ21.44 W1.3" v6.4VI1-2 6.6VI2-3 T0.5 P1.5 S3-4/240 4-5/390
Lieu d’observation : Observatoire des Baronnies Provençales
Instrument : TN 635 Dobson Obsession
Oculaire principal : Televue Ethos 8mm
Barlow : (None)
Grossissement : 390x

Notes

x125 ES 25/100 25mm

Je retrouve mon souvenir de Tivoli: une galaxie très allongée, et très pâle… mais moins que ce à quoi je m’attendais. La galaxie est V1 -V2, évidente dans le champ comme un gros machin. Le gradient est perceptible, et la zone centrale, sorte de noyau non stellaire, est bien visible quoique peu contrastée. La région HII, R1, à l’extrémité N du halo est déjà suspectée, et R2 est vue stellaire. Je pointe les étoiles non faibles. E* est jaune clair.

NGC 247 K Bucholz Tivoli

x240 Ethos 13mm

Je continue à pointer les étoiles, sans me soucier des nébulosités. Les limites du halo sont analysables, y compris les zones sombres. Le renforcement en limite N du halo, en forme de U, est vu sans le connaitre.

x390 Ethos 8mm

Plusieurs étoiles faibles supplémentaires apparaissent, ainsi qu’une demi-douzaine de régions HII ou Cl*, perçues en connaissant leur emplacement et en les cherchant.

Les zones centrales sont bien analysables, et je note une légère différence d’AP entre celles ci et le halo (note 2013 12 09: je relis mon compte rendu de 2006, et je m’aperçois que j’avais déjà noté cette caractéristique); le noyau, non stellaire est peu concentré.

Plusieurs régions HII (et / ou star clusters ?) sont perçues. Elles sont pointées sur le dessin ci contre, volontairement “surexposé”, pour les identifier plus facilement.

PGC 2796 et 2791 sont vues VI, sans les connaitre; elles sont analysables et dessinables (voir mon croquis in situ). PGC 2794 est difficile, vue VI5, en la connaissant.

NGC 247  T635  BL 2013 12 03 labelled

Au final, NGC 247 est nettement plus structuré que mon souvenir de Tivoli (note 2013 12 09: mais je crois que j’ai plus en mémoire mon souvenir de 2004 que celui de 2006), même si la galaxie reste un gros machin pâle.

E* SAO 166572, m9.506V

R1 MRSS 540-038059, part of galaxy, m15.0R

R2 [L99] N247-871, Cl*, m16.8B, 16.76V

PGC 2791 = NGC 247B, m14.43B

PGC 2794 = ESO 540-024, m15.85B

PGC 2796 = ESO 540-025, m14.69B

T508

Observation du 21 juin 2004

Tivoli (Namibie), mvlonZ > 7.3, SQMZ 21.8+, T0, P0, S1/100 2-3/363

x73  Panoptic 35 mm

Même à Tivoli, et même avec un T500, ça reste un gros machin très pâle. Le halo est L3 à L1, D ~ 17 à 18′ x 3′, en AP ~ 355° et la CS L4 à L5, d ~ 4′ x 1′, en AP ~ 10°. L’inclinaison de la CS par rapport au halo a été suspectée sans la connaitre.

Mais surtout ce qui caractérise NGC 247, c’est l’extrême dégradé du halo qui s’évanoui progressivement dans des limites très floues. C’est une galaxie qu’il est très difficile de "tenir" : elle semble se défiler, s’évanouir au droit de ses limites.

4* surimposées à l’intérieur des limites visuelles du halo, dont B*, non sûre (note le 2004 08 03: mais validée par Guide8/DSS)

A* SAO 166572, m9.51V,  B* GSC 5849 2025, UCAC2 45350804, m15.02V

Observation du 24 septembre 2006

Tivoli (Namibie), mvlon ~ 7.5, SQMZ 22.11!!!, T0, P0, S2/159

x159 Nagler 16mm

La galaxie est belle. Elle est beaucoup plus contrastée par rapport au fond du ciel que le souvenir que j’en avais de Tivoli 2004. Le halo est L4, D ~ 18′ x 4.0′.

Gradient modéré vers le centre, homothétique du halo; il continue dans cette CS, mais il reste toujours faible, pour atteindre L6 au droit du centre de la galaxie. d(CS) ~ 3 à 4′ (limite difficile, car le gradient est régulier) x 1.0′.

La zone sombre dans la partie N de la galaxie est identifiable en VI éloignée, mais avec des limites floues. Je n’ai pas cherché à identifier les étoiles sur le halo.

NGC 247 a 3 petits satellites (je ne le savais pas), PGC 2783, 2791, et 2796. Ils sont, tous les trois, faciles, VI1, identifiés dès la première seconde, chacun de m estimée 14v. Aucune difficulté pour les identifier, mais peu d’intérêt du point de vue de l’observation.

T254

Chabottes les Auberts, 11 septembre 2002, h = 25°, mvlon 6.2, SQM ~ 21.5, T1, P1.5, S4-5/185

x45  Televue Plossl 55 mm

C’est un objet énorme, mais très décevant; J’ai eu besoin de Guide8 pour le voir.

Extrêmement pâle, il ne faut pas grossir (très difficile avec x105, non vu avec x140). Vu VI1-VI2 quand on le connait, mais se détache tout juste du fond clair. Visible sur 9 à 10′, allongée en AP 175°, a/b ~3.

Le hâlo va de L1 à L2, sur lequel on ne perçoit pas d’irrégularité ou de granularité; la CS est vue, mais difficile, L3, d ~2’x1′. C’est une galaxie à très faible SB.

A* SAO 166572, m9.50V,  B* TYC 5489 849, m12.41V

Autres objets en rapport :

Laissez votre réponse !

Vous devez etre connecté pour poster un commentaire.