Accueil » Globular clusters, Messier

M (Glob) 19 à 68

M 19 22 28 30 53  L80 à T635 M 54 55 56 62 68  L80 & T254

Object information

Nom de l’objet : Amas globulaires du catalogue Messier
Type de l’objet : Amas globulaires
Magnitude : variable
Ascension droite : variable
Déclinaison : variable
Constellation :

Observations Details

Date de l’observation : 1998 à 2008
Durée de l’observation : variable
Position de l’objet :
Conditions météo :
Conditions de l’observation : mvlon 6.5 à 7.5 (Namibie), SQM 21.5 à 22.00
Lieu d’observation : Alpes et Namibie
Instrument : L80 à T635
Oculaire principal :
Barlow : Non
Grossissement : variable

Notes

J’ai regroupé tous les amas globulaires du catalogue Messier pour plusieurs raisons.

D’abord, ils sont communément admis pour être les plus facilement accessibles et visibles pour les observateurs de l’hémisphère nord. Ensuite, ils ont été observés presque tous dans mon ciel haut alpin, un ciel de bonne qualité, mvlon +/-6.5, SQMZ +/-21.5 (sauf certains, observé sous le ciel exceptionnel de Tivoli, en Namibie, et qui peut expliquer en partie, l’amélioration de la résolution).

Ceci permet des comparaisons: d’abord sur l’augmentation de la résolution en passant de 80 à 254mm, mais aussi, pour un même diamètre, en fonction de leur classe, c’est à dire de leur compacité.

Enfin j’ai regroupés les 29 amas globulaires du catalogue dans trois billets, Ceci permet de limiter à 10 le nombre d’amas dans chaque billet, et de faciliter ainsi la comparaison visuelle des dessins.

 

M 19

T280x140 Vixen Lanthanum 20mm

L’amas est bien résolu. Nombreuses étoiles individualisables, notamment A* et B*. L’amas semble allongé, a/b ~ 1.10, dans la direction NS. La partie S de l’amas est parcourue de 3 zones (bandes) sombres orientées EW, opacité 3 et 4, ainsi qu’une 4ème, verticale, sur le bord W, opacité 3. Mais ces zones restent difficiles à dessiner. (Note le 2004 07 12: L’allongement NS, ainsi que les bandes sombres sont bien visible sur Guide8/DSS/niv11. Mon dessin fait apparaitre un D de 2.1’NS x 1.7’EW).  A* GSC 6819 41, m11.3B, estimée 11.5v, B* GSC 6819 43, m11.7B, estimée 11.5v

Ensuite, j’ai eu l’occasion d’observer M 19 depuis la métropole avec un TSC Meade LX200 de 254 mm, donc un instrument de diamètre pratiquement équivalent. Mais, par contre, depuis le sud de la France, l’amas n’était qu’à 19° de hauteur. Et c’est là toute la différence! Voici mon compte rendu d’observation:

x184 Meade SWA 13.8mm

Aussi lumineux que M62, et de même dimension, mais gradient radial plus régulier. Les limites externes, aussi, sont moins floues. 5 ou 6 périphériques, dont 3 nettes en partie Nord, A*, B*, et C*,bien reconnues sur Guide7; D = 3′. Poudroiement en VI dans la zone de fourmillement, D2 >2′; la zone centrale de scintillement est estimée à D1 =1′.

La comparaison entre ces deux compte-rendus montre  que pour deux diamètres pratiquement équivalents, l’amas est “bien résolu” à h = 77°, tandis que seul un  “poudroiement en VI” est perçu à h = 19°, et encore uniquement dans la partie centrale de l’amas. Un exemple qui montre bien l’importance de l’absorption atmosphérique à faible hauteur

 

M 22

x185  Meade SWA 13.8mm

Amas très large, entièrement résolu. Gradient faible est régulier, le centre est étendu. Il est composé d’étoiles de 12ème et plus, malheureusement assez atténuées par la faible hauteur.

Zone centrale d1 ~ 5′, avec fond laiteux clair. Dans cette zone, 25 étoiles sont individualisées, et il y en a beaucoup derrière. En limite NE de la zone 1, il y a une zone A, triangulaire de 1′ de côté, où la concentration d’étoiles de m12 et 13v est la plus dense.

Zone périphérique de la zone centrale: d2 ~ 8′. Cette zone n’est pas ronde; sa forme réelle, telle que dessinée, est bien vue sur Guide7: elle n’est pas exactement circulaire mais présente un écrasement de sa limite SW, comme s’il avait reçu un coup! Dans cette zone, 75 étoiles sont individualisées et comptées, mais il y en a aussi beaucoup derrière. Toutes les étoiles sont vues sur fond noir.

Diamètre total D ~ 15′. Les périphériques éloignées sont rares, environ 25. L’amas est plus beau que M4, et moins concentré.

 

M 28

L80x57 Nagler 7mm

joli petite tache ronde, D ~1 à 1.5′, couleur blanche, légèrement bleutée, gradient central, bords flous.

Ce pourrait être une galaxie, vue V1-V2, dans le LX254!

 

M 30

T254x254 Radian 10mm

L’amas peut être décomposé, en partant du cœur vers la périphérie, en:

– un noyau, quasiment stellaire

– une Condensation Centrale,  étirée E/W, 45"x25", c’est la zone de scintillement. Elle est résolue en VI, mais trop dense pour pouvoir individualiser et dessiner les étoiles

– la zone de fourmillement, encore légèrement allongée E/W, 1.54×1.25′. Dans cette zone, les étoiles ont suffisamment denses pour que le fond noir ne soit pas vu.

– le halo, tache laiteuse; la limite externe, en VI, est de 2.5’E/W x 2′ N/S 4. Dans cette zone, les périphériques isolées s’étendent beaucoup plus loin. D>5′, car on ne sait plus si ce sont des périphériques ou des étoiles du champ

Mais la caractéristique particulière de M 30, c’est la présence de deux alignements quasi radiaux, en partie N de l’amas, constitués chacun de 3 ou 5 étoiles de m11-12v, plus brillantes que les autres dans la zone sur fond noir . L’image de Jim Misti a été légèrement assombrie pour mieux faire ressortir ces alignements.

On note aussi une étoile de 11ème, B*, à 6’W, et une autre de 9ème, A*, à 8’W. Toutes les étoiles ont été dessinées avec x254, et validées avec x363

Bel amas, de même catégorie que M56 : troisième division ! (après M13 et M5 en première division, puis M2, M3, M4, etc.. en deuxième divison…!). Un peu moins facile à résoudre que M56, mais bien résolu quand même.

 

M 53

T635x195 Nagler 16mm

L’amas a à peu près la même apparence que M13 dans le LX254. Même si le fond est clair, l’amas est très joli. Il est complètement résolu. Ce qui frappe dans l’observation de M53, c’est que la zone des périphériques s’étend très loin en VI: D ~ 11′. Cette valeur est précise car une double/double, A*/B*, est ER* en limite N. Par contre, la zone de fourmillement est estimée à d ~ 2.5′, et la zone de scintillement à d un peu moins de 1.0′.

x445 Nagler 7mm

Cette zone de fourmillement est assez "brouillonne". Il n’y a pas de gradient régulier sur 360°, mais plusieurs chaines, ou groupes, plus ou moins réguliers.

x560 Nagler 4.8mm

La zone de fourmillement est très lumineuse, et très dense, et ses limites ressortent bien à ce G, bien que le seeing soit fort à ce G. Elle aussi (sic) n’est pas parfaitement circulaire, et régulière en gradient. [Note 2008 06 16: ce "aussi" introduit un doute: ai-je écris "zone de fourmillement" en décrivant la zone de scintillement ?] Néanmoins, l’amas est sphérique, surtout avec N16mm.

 

M 54

T254x116 Meade SWA 13.8mm/f6.3

Beau petit amas, bien lumineux. Non résolu. Centre concentré, et brillant .

Une étoile A* de m13v à 10′, une autre B de m14v, à 10′, presque opposée à la première.

 

M 55

x14 Televue Panoptic 35mm

Tache laiteuse et brillante. Bords très flous, gradient régulier vers un centre non concentré.

x104 Televue Nagler 4.8mm

l’amas est résolu en VI, mais les étoiles sont trop faibles pour pouvoir être détaillées.

Observé immédiatement après, avec un TSC 280mm, C11 Celestron, j’ai noté:

x80 Televue Panoptic 35mm : L’amas est pratiquement résolu, il reste un léger fond laiteux. M55, c’est M22 en un tout petit peu moins gros, un tout petit peu moins brillant, un tout petit peu moins bien résolu.

M 56

T254x254  Televue Radian 10mm

Cette observation à été publiée dans le dossier spécial de Ciel Extrême n°22, juillet 2001, page 13. Toutes les étoiles de mon dessin ont été positionnées sans aucune aide de Guide7, visualisation de photo, etc.

zone externe : D~2.5′, limite du fond laiteux, en VI éloignée.

zone médiane : D~1.5′, ronde.

zone centrale : D~1.5’NS x 1.25’EW, trapézoïdale, à bords arrondis

Sur l’ensemble des zones médianes et centrales, 12 étoiles ont été positionnées, mais il y en a au moins autant, non positionnables

L’amas est beau, mais pas super : il joue en 3ème division; du niveau de M79. Selon moi, 1ère division : M13, M5, 2ème division : M3, M4, M15, M22, 3ème division : M79, M30, M56

 

M 62

x184 Meade SWA13.8mm

Joli petit amas globulaire, lumineux. Très fort gradient radial: CS très concentrée.

zone de scintillement: D1 =30", zone de fourmillement: D2 =1′, zone externe D3 =3′. les périphériques se résolvent à la limite en VI

Nota (in situ): je ne discerne pas d’asymétrie, comme indiqué dans le Night Sky Observer’s Guide

Pour mémoire, voici mes comptes rendus d’observation dans deux autres diamètres, l’un plus petit, et l’autre plus gros.:

Jumelles 50×12:

Petit, mais intéressant, D~6 à 7′, centre marqué. Beaucoup plus concentré que M4, et plus bleu aussi .

Celestron 11, TSC 280 (mais surtout à Tivoli, Namibie, à h = 82°)

x80 Panoptic 35mm: L’amas présente le même aspect qu’à la L 80 x 71: fort gradient vers un centre lumineux et brillant. Mais la zone externe n’est plus granuleuse : c’est une zone de fourmillement extrêmement dense, composée d’étoiles faibles et fines. D’autre part, le centre n’est plus laiteux, mais granuleux.

x140 La zone de fourmillement est complètement résolue, même si les étoiles restent limites et très concentrées. La zone centrale reste une zone de scintillement, granuleuse, sur fond non résolu.

M 68

L80x44 Nagler 9mm

c’est le meilleur G. L’amas est évident, joli, vu V2. Il n’est pas très concentré. En VI, la limite externe du hâlo a un D(E) de 4.5′

La zone médiane, D(M)~2′, est L5. Il semble qu’elle soit plus lumineuse, L6, dans sa partie E. Au centre, on perçoit en VI éloignée, un noyau non stellaire, de m~11v.

Autres objets en rapport :

Les commentaires sont clos.