Accueil » Messier, Nébuleuses diffuses

M 042 & 043 (T635)

M 42 43 Rob Gendler M 42 43  T635 BL 2017 02 19&20 field large

Object information

Nom de l’objet : M 42 Orion Nebula
Type de l’objet : Bright Nebula
Magnitude : 4.00
Ascension droite : 05h 36m 08s
Déclinaison : 05° 23′ 06" S
Constellation : ORI

Observations Details

Date de l’observation : 21 févr. 2017 18:50 UT
Durée de l’observation : 120 min + 180min le 22/02
Position de l’objet : Alt: 40.1°, Az: 174.6°
Conditions météo : 19h: J++ V3/R5 t16.5° hu50% 20h30: N++ V1/R3 t8.6° hu58%
Conditions de l’observation : 21h50 QZ21.50 L60N21.62 s4.5" v6.5VI4 6.6nv T1.5 P1.5 S4/240
Lieu d’observation : Observatoire des Baronnies Provençales
Instrument : TN 635 Dobson Obsession
Oculaire principal : Televue Ethos 21 mm
Barlow : (None)
Grossissement : 148x

Notes

x150 Ethos 21mm/CLS

Le seeing est mauvais, et il est impossible de grossir plus. Néanmoins l’image est structurée de manière impressionnante. Je décide de commencer à observer avec le filtre Deepsky, en réalité son alter ego de chez Astronomik, le filtre CLS.

 

M 42 centre  T635  BL 2017 02 21 center abc

 

Les contours sont très précis, et les isophotes sont extrêmement sinueux. La couleur rouge est évidente, sans que je la cherche, sur les ailes du golfe, alors que tous les alentours du Trapèze sont vert – bleu.

Je m’aide beaucoup de l’image de Capella Obs pour extraire les détails, car le seeing empâte considérablement l’image. Au bout de deux heures d’observation, j’ai tracé les isophotes 1 à 7, mais M 42 est devenu bas sur l’horizon, et je n’ai plus le temps d’observer avec l’OIII et le Hbêta. Mon dessin sera donc à compléter lors d’une prochaine observation.

La caractéristique principale de l’observation est la présence de trois couleurs prononcées dans le même champ: rouge, vert – bleu, et toutes les nuances de gris. Or je constate, à la lecture de mes anciennes observations, que j’avais noté exactement la même chose, il y a plus de 15 ans, au T1000 de Puimichel !

 

M 42 Trapezium Amastrox240 Ethos 13mm

L’observation a été faite à la nuit incomplète, à 19h 40. Bien sûr, les 4 composantes principales sont évidentes, et brillantes, blanc pur. E* et F* sont faciles, aussi blanc pur.

Mais l’intérêt de l’observation c’est que j’ai perçu les deux composantes internes, G* et I*, alors que je ne les cherchais pas. Je connaissais bien sûr leur existence, mais je n’avais pas en tête leur position exacte; or elle ont été perçues précisément à leur bon emplacement, ce qui valide l’observation. Elles sont faibles, G* un peu moins que I* qui est limite

Le temps de prendre les notes ci dessus, je reviens à 19h50. La nuit est complète, et les 4 composantes principales sont beaucoup plus brillantes, voire éblouissantes: E* et F* sont difficiles, et G* et I* ne sont plus perçues. Le changement de l’image perçue, en 10 minutes, est surprenant.

Nota: je n’ai pas perçu H* et H’* par ce que, tout content de découvrir G* et I*, je n’y ai pas pensé !

 

M 42 centre  T635  BL  Subaru Trapezium

 

x125  ES 25-100/CLS

Le seeing est bien meilleur que la veille. La nébuleuse explose; les nébulosités s’étendent bien à l’extérieur de l’anneau, lequel est évident et montre une structure très complexe. Il est beaucoup mieux perçu que ce à quoi je m’attendais, même si bien sûr, les régions centrales sont beaucoup plus lumineuses. Les couleurs notées la veille sont perçues bien à l’extérieur du centre; le H alpha, notamment est net dans les nébulosités à l’intérieur de l’anneau.

x 150  Ethos 21mm/OIII-12nm

Seules les régions centrales sont beaucoup plus structurées; les régions internes à l’anneau aussi, mais plus difficiles à analyser, par manque de luminosité. Le filtre n’apporte rien, et même moins sur les régions externes, sauf la zone de NGC 1980, car il diminue l’éblouissement de Iota Ori, véritable phare.

x 150  Ethos 21mm/Hbeta

L’image de l’anneau est peu différente de celle perçue avec l’OIII, bien que plus sombre sur les parties externes. Par contre, les nébulosités centrales disparaissent complètement car mon filtre Hbeta Astronomik est un filtre qui coupe le Halpha, contrairement au filtre Lumicon OIII (ancien modèle).

Je réalise que je n’ai pas observé avec mon filtre UHC Astronomik, qui laisse passer le Hbeta, et qui devrait procurer les meilleures images. A refaire !

Mots clés : Bande sombre, Couleur, Objet vedette, Obs des Baronnies, T635 BL, [Croquis vs Dessin], [Decouverte vs confirmation]

Autres objets en rapport :

Les commentaires sont clos.