Accueil » Arp, Isolated galaxies, Messier

M 082 T254 vs T635

M 82 Gendler BYUL 2 M 82  T254 vs T635 BL

Object information

Nom de l’objet : Messier 82
Type de l’objet : Galaxy
Magnitude : 8.60
Ascension droite : 09h 55m 47s
Déclinaison : 69° 41′ 24" N
Constellation : UMA

Observations Details

Date de l’observation : 12 juin 1999 23:14 UT
Durée de l’observation : 15 min
Position de l’objet : Alt: 36.1°, Az: 335.7°
Conditions météo : not related
Conditions de l’observation : T1, P1.5, S3-4/140 4/185
Lieu d’observation : Chabottes les Auberts
Instrument : TSC LX200/254 Meade
Oculaire principal : Meade SWA 18mm
Barlow : (None)
Grossissement : 141x

Notes

 

Le but de cette série de dessins, regroupés sous la rubrique « Un observateur versus Deux diamètres », dont les mots clés sont en abrégé « 1 Obs vs 2 Diam », a pour but de vous permettre de mieux appréhender la façon dont le même objet se dévoile progressivement lorsque le diamètre de l’instrument augmente.

Vous pourrez en effet, en comparant les deux dessins, détailler ce que j’ai pu ou non percevoir, suivant le diamètre, et comment je l’ai perçu. Ceci devrait, par extrapolation, vous donner une idée plus précise de ce que vous pourrez espérer voir dans votre propre instrument

Ne perdez jamais de vue, toutefois, que plus encore que pour la série de dessins « 1 Diam vs 2 Obs », il s’agit de dessins, certes réalisés par le même observateur, en l’occurrence moi-même, mais à des époques différentes, dans des lieux différents, avec des conditions de transparence, de turbulence, etc.. sensiblement différentes.

T254

x140  Meade SWA 18mm

M 82 est une très belle galaxie, brillante et contrastée . Un fuseau tacheté, de 8’x2′ environ .

x159 Nagler 16mm

La galaxie est une merveille, très structurée, très détaillée.

x185  Meade SWA 13mm

Les irrégularités sont beaucoup mieux appréciées . Le dessin a été réalisé en m’appliquant beaucoup, mais sans avoir vu de photographie, ni avant ni pendant l’observation . Il faudrait au moins 1/2h pour détailler et dessiner toutes les irrégularités de structure. [Note: en 1999, passer une demi-heure pour dessiner un objet me semblait inenvisageable!]

Loneos 15.20 est VI1 !  Loneos 15.10 est VI2, Loneos 15.43 a été vu VI5, mais sans l’avoir cherché ! Loneos 15.59 n’a pas été vu.

Loneos15.43* => B1.0 1597 0103705, m15.2V,  Loneos15.59* => B1.0 0597 0103606, m15.3V

 

T635

Date de l’observation : 02 avr. 2011 21:15 UT

Durée de l’observation : 135 min

Position de l’objet : Alt: 64.6°, Az: 355.2°

Conditions météo : 14h: J+++ V~0 t22°! hu40% 23h10: N+++/- V1NE t8.8° hu65% FW1.5" SQMZ 21.62 SQML(60°N) 21.57

Conditions de l’observation : FWMH 1.2" SQMZ 21.65 SQMLZ 21.60 mvlonUMi 6.4/VI5 6.6/non vue, T2 P1.5 S2/240 3-4/520

Lieu d’observation : Observatoire des Baronnies Provençales

Instrument : TN 635 Dobson Obsession

Oculaire principal : Televue Ethos 8mm

Grossissement : 390x

x520 Ethos 6mm

Conditions de turbulence exceptionnelles, qui me poussent à observer M82 qui est une galaxie très structurée. Je commence par recenser et positionner toutes les étoiles proches. Elles sont toutes blanches, et je les perçois jusqu’à m ~ 17.5v. Contrairement à ce que je pensais au début du dessin, M 82 est une galaxie très difficile à dessiner, car encore plus structurée que ce à quoi je m’attendais!

x240 Ethos 13mm

J’utilise ce G pour délimiter les isophotes L1 et L2

x390 Ethos 8mm

J’utilise ce G pour les isophotes L3 et L4, et pour l’observation des bandes sombres: il y en a 4, toutes avec un AP différent.

Copie de M 82 Hst bx520 Ethos 6mm

J’utilise ce G pout les isophotes L5 jusqu’à L9. Les deux masses lumineuses, de part et d’autre de la bande sombre centrale, sont elles mêmes très structurées, et je ne suis pas certain que mon dessin soit parfaitement représentatif, tellement il y a de détails.

Tout ce que j’ai perçu est retranscrit, détail après détail, en dessinant avec Paint Shop Pro sur l’image HST. Je réalise d’ailleurs à la fin de mon dessin que j’ai utilisé l’image HST comme fond, ce qui montre bien la quantité de détails perçus. Je n’ai pas vu de" jets", perpendiculaires au grand axe de la galaxie, comme Serge Vieillard les a dessinés au T 1.2m. Par contre la déformation des extrémités du halo est bien perçue. Au total, il m’a fallu 125 minutes pour positionner les étoiles et les isophotes.

M 82  T635  BL 2011 04 02 central regions2018 06 05: Je reprends l’identification des régions centrales, et je constate qu’elles sont en parfaite conformité avec l’article de base de O’Connell et Mangano. O & M ont utilisé le mot "région", suivi d’une lettre, car chaque région est elle-même un ensemble de sous-régions et d’objets (HII, Clusters, SNRs, etc), non détaillables avec la précision des données connues en 1978. Aujourd’hui (2018), tous les catalogues de Vizier et NED détaillent plusieurs dizaines (centaines?) d’objets.

[OM78]: O’Connell, R.W., & Mangano, J.J., The central regions of M 82, Astrophysical Journal, Part 1, vol. 221, Apr. 1, 1978, p. 62-65, 67, 69-79.

Autres objets en rapport :

Laissez votre réponse !

Vous devez etre connecté pour poster un commentaire.