Accueil » Isolated galaxies, Messier

M 061 T254 vs T635

M 61  T254  BL 1999 05 08 M 61  T254  BL 2006 02 02

M 61  T635  BL 2012 & Gendler

Object information

Nom de l’objet : Messier 61
Type de l’objet : Galaxy
Magnitude : 10.10
Ascension droite : 12h 22m 14s
Déclinaison : 04° 26′ 11" N
Constellation : VIR

Observations Details

Date de l’observation : 02 févr. 2006 01:21 UT
Durée de l’observation : 30 min
Position de l’objet : Alt: 43.9°, Az: 141.0°
Conditions météo : 15h: J+++++!!! V0 t14.6°! hu40%! 02h10: N+++ V1Nw t6.1° hu40% SQMZ21.50
Conditions de l’observation : mvUMi6.42VI1-2 6.62VI5 T0.5 P1.5 S3-4/159 4/195
Lieu d’observation : Puimoisson le PetitTelle
Instrument : TSC LX200/254 Meade
Oculaire principal : Televue Nagler 13 mm
Barlow : (None)
Grossissement : 195

Notes

J’ai constaté, à l’occasion de mes séjours successifs à Tivoli , que toutes les ré-observations d’objets découverts précédemment aboutissaient à des dessins plus fouillés, plus précis, plus fidèles que ceux correspondant à leur découverte. S’il fallait une preuve de l’intérêt du dessin astronomique pour percevoir tous les détails d’un objet, celle là en serait une à elle seule.

C’est pour cela qu’il m’a paru intéressant de mettre en regard, pour un même objet, le dessin « découverte » et le dessin « confirmation », pour autant évidemment qu’ils aient été observés avec le même instrument, sur le même site, et dans des conditions analogues. Vous pourrez ainsi constater pour vous mêmes l’intérêt que vous aurez à « remettre l’ouvrage sur le métier ». Ici, les deux sites ne sont pas identiques, mais peu éloignés, et les conditions d’observations peu différentes; la comparaison reste pertinente.

Tous ces objets, au fur et à mesure de leur parution, sont regroupés sur le même mot clé: [Découverte vs Confirmation].

Les conditions d’observation ci dessus sont celles de l’observation de 2006.

 

Observation du 8 avril 1999:

x185  Meade SWA 13.8 mm

C’est un gros objet, vu V3. Circulaire, D~4′. Très certainement galaxie vue de face (note in situ : je ne connais pas M61), avec un noyau absolument stellaire et très brillant, dans une CS de d~30" .

Le halo a une surface irrégulière en brillance, et aussi en forme : le halo n’est pas un cercle, mais une figure aux limites suffisamment floues pour ne pas arriver à déterminer sa forme .

Les irrégularités de brillance sont plus importantes que sur M74 ; leur emplacement est soupçonnée en trois endroits, nommés 1, 2 et 3 sur mon croquis, mais difficiles à localiser .

Note le 17 07 2002 : la photo DSS de Guide8 montre bien un halo patatoïde, causé par les extrémités des spires, mais mon croquis n’est pas représentatif, pour pouvoir considérer que j’ai localisé les spires.

 

Observation du 2 février 2006:

x159 Nagler 16mm

J’ai fait un croquis aussi détaillé que possible, sans rien regarder sur Guide8/DSS. J’ai repris sur mon dessin les emplacements exacts des étoiles de mon croquis, dont la comparaison avec l’image de Robert Gendler montre qu’ils ne sont qu’approximatifs (attention: le croquis est inversé gauche – droite). Cette comparaison montre aussi que la limite perçue pour le halo est indiqué par le cercle noir sur l’image de Gendler.

La CS est proéminente. J’ai bien vu les spires et les entre-spires, mais ils ne sont pas parfaitement positionnés. Cela montre que M61 est un objet limite pour le LX254.

x195 Nagler 13mm

Une fois connu le détail des spires après étude de Guide8/DSS, je ré-observe, en augmentant le grossissement à 195x

m-61-croquis-2006-gendler-2010_thumb[1]

Dans ces conditions:

a) le sens clocwise apparait à l’oculaire

b) la spire N apparait comme une portion courbée vers l’E, qui se termine à la région HII [JSM2003]j, elle même bien reconnue à 159x sans la connaitre.

c) la région HII [JSM2003]m a été glimpsée sans la connaitre.

d) entre les deux régions HII ci dessus, je ne suis pas arrivé à "démêler" les spires. Je n’ai pas vu de raccordement de la spire E sur la CS.

e) je n’ai, à aucun moment, individualisé la spire W.

f) C* a été vue, ce qui n’avait pas été le cas avec 159x

A* GSC 285 572, m13.9B, U2 33227113, m13.81R, A2 0900 07133567, m14.4V,  B* U2 33227115, m13.93R, A2 0900 07133642, m16.1V, C* GSC 285 687, m15.0B, U2 33401168, m15.20R, A2 0900 07133810, m15.9V

 

T635

Date de l’observation : 21 févr. 2012 02:05 UT

Durée de l’observation : 220 minutes

Position de l’objet : Alt: 50.0°, Az: 182.4°

Conditions météo : 14h: J++++ V3 t6° hu35% T1 05h45: N++++ V0 t-7.8° hu60% QZ21.54 LZ21.48

Conditions de l’observation : QZ21.54 LZ21.48 FW1.8" vUMi6.4VI3 6.6VI5 T1 P1.5 S2/240 4/520

Lieu d’observation : Observatoire des Baronnies Provençales

Instrument : TN 635 Dobson Obsession

Oculaire principal : Televue Ethos 8mm

Grossissement : 390x

x240 Ethos 13mm

Il y a peu d’étoiles sur et autour du halo, et en majorité très faibles; j’y ai passé beaucoup de temps en augmentant progressivement le grossissement. A ce G, j’ai positionné, en jaune, les étoiles vues sans les connaitre.

x390 Ethos 8mm

Je continue avec les étoiles faibles, positionnées en les connaissant. En rose sur mon croquis.

x520 Ethos 6mm

Je cherche les étoiles limites: elles sont de m17.0 – 17.5V.

x240 Ethos 13mm

Puis je m’attaque aux nébulosités. A ce G, ma première impression est que M 61 est vraiment une merveille, pas loin de M 51. Certainement une des plus belles spirales vue de face du ciel, avec M 51 et M 83, et je n’en vois pas d’autres à ce niveau.

M 61  T635 BL 2012 labels

x390 Ethos 8mm

J’utilise ce G pour analyser la structure spirale du halo. Celui ci est extrêmement structuré avec les spires, les inter spires, les angles de spires, les spires externes… Et je me redis une nouvelle fois qu’on est pas loin de M 51, en un peu moins lumineux.

x520 Ethos 6mm

C’est le meilleur G pour l’étude des régions HII les plus contrastées.

– La portion de spire qui se termine à HK 91 & 78 est proéminente, L7.

– Les régions HK 155 & 175 sont quasi stellaires, et presque aussi lumineuses que E*, la seule étoile perçue sur les parties centrale du halo.

– L’angle formé par la spire E est bien vu. Dans cette portion de la spire, les régions HII sont contrastées, et rendent la spire granuleuse; sont notamment individualisées HK 49 et HK 65

– Une fois l’angle passé vers le S, la spire est auussi lumineuse, mais un peu moins granuleuse. Néanmoins R1 a été individualisée, quasi stellaire. Enfin HK 241 et autour a été vu, mais limite pâle.

Il est 05h30 LT, et j’observe M 61 depuis près de 2h et demie. Je décide d’arrêter, et d’y revenir demain, car, si j’ai passé du temps sur les régions HII, je n’ai fait que survoler le halo, et notamment les régions externes.

L’impression dominante de cette nuit est que M 61 est vraiment une merveille. Les conditions d’observation ont été très bonnes; le ciel est magnifique, mais peut être un peu lumineux, ce qui expliquerait que mvlon(UMi) 6.6 ne soit que VI5.

E* 3UC189-104041, m16.1R, vue VI2,  R1 SDSS J122156.52+042751.9

 

Observation du lendemain 22 février, 01h30 UT. Conditions exceptionnelles.

15h: J++++ V1 t11° hu30% T1   01h30: N+++++ V0 t-5.5° hu55% SQMZ 21.54  SQMLZ 21.47

03h36: SQMZ 21.59  SQMLZ 21.40  FWMH 1.8” mvlon(UMi) 6.4/VI1-2  6.6/VI3  T0.5 P1 S2-3/390!

x390 Ethos 8mm

Je me concentre sur la structure du halo, que je n’ai pas suffisamment analysé hier. Je découvre l’importance du "sombre" dans les zones inter spires, et les deux zones larges qui "isolent" les spires externes (en marron sur mon croquis):

– la première au N, autour de E1*, et j’ai bien vu que sa limite S, entre HK 136 à 216, était nette,

– la deuxième est plus floue; elle sépare la portion de spire brillante autour de HK 103 de la large spire externe SE, vu comme une large tache pâle, L2, autour de HK 10 & 13,

– enfin, j’ai perçu, sans la chercher, la spire externe SW, très pâle, entre HK 241 et HK 286/287.

Je n’ai pas cherché à analyser à nouveau les régions centrales, sauf que j’ai perçu la zone triangulaire comprise entre HK 157, 136, et 160, plus large et plus lumineuse, L5, que hier.

Au total, ces deux nuits successives m’ont permis d’observer M 61 dans des conditions très bonnes, voire exceptionnelles, et de mettre en évidence une structure complexe et de nombreux détails. M 61 est vraiment une belle galaxie.

E1* GSC 285 687, m15.0B, 3UC190-107773, m15.5R, A2 0900 07133810, m15.9V

Autres objets en rapport :

Les commentaires sont clos.