Accueil » Galaxies isolées, Messier

M 031

M 31 NMmosaic Gendler M 31  T635  BL 2016 11 30 orig

Object information

Nom de l’objet : Messier 31
Type de l’objet : Galaxy
Magnitude : 3.50
Ascension droite : 00h 43m 38s
Déclinaison : 41° 21′ 33" N
Constellation : AND

Observations Details

Date de l’observation : 30 nov. 2016 22:25 UT
Durée de l’observation : 335 min
Position de l’objet : Alt: 60.6°, Az: 278.4°
Conditions météo : 16h: J++++ V0/R6kmh t9° hu60%  23h N++++ V0/R0 t-2.4° hu89% T1 P1.5
Conditions de l’observation : 23h: SQMZ 21.36 LZ 21.51 s2.5" mvlon(UMi)6.4/VI4 6.6/VI5 t1 P1.5 S2/125
Lieu d’observation : Observatoire des Baronnies Provençales
Instrument : TN 635 Dobson Obsession
Oculaire principal : Explore Scientific 25 / 100°
Barlow : (None)
Grossissement : 125x

Notes

x125 ES 25mm/100°

Cette observation de M31 s’est déroulée sur 3 nuits consécutives, quasiment identiques, et très belles. Toute l’observation des trois nuits a été faite avec cet oculaire.

Ci dessous mes notes de la première nuit.

Mon impression première est qu’il faut beaucoup de patience, et l’aide d’une bonne image (j’ai utilisé l’image mosaïque de Gendler), pour "sortir" les détails. Les différences entre zones lumineuses et sombres sont très faibles, mais mon croquis est vraiment ce que j’ai vu.

Les deux bandes sombres principales sont très nettes. Les veines sombres sur les zones centrales sont, par contres, très difficiles. La spire externe S (autour de NGC 206) est nette quand on la connait. Au cours de cette première nuit, j’ai dessiné une bonne partie de la spire S et des bandes sombres proches. J’arrête à 0h45 car je fatigue.

M 31 T635  02 12 16

 

Ci dessous mes notes de la deuxième nuit, aussi belle que la précédente, et en plus moins humide.

Est-ce par ce que je connais maintenant parfaitement le champ, je trouve l’image beaucoup plus constrastée. Tous les chiffres de mon croquis correspondent à des estimations par rapport au zones adjacentes, et non à des valeurs absolues (dans l’échelle CE de 0 à 10).

La moitié N de la galaxie est aussi lumineuse que la moitié S, mais elle est nettement moins contrastée, car les parties sombres sont beaucoup moins nettes. Il n’en demeure pas moins que je ne m’attendais pas à voir autant de détails dans M 31.

A noter que la limite S du halo est bien délimité grâce à deux doubles qui font office de ER*: ES 1488 et E* non répertoriée au WDS, et entre les deux, une association assez contrastée: OB 102.   ES 1488: 9.1-9.7v, 6.9", AP281°, et E*: TYC 2805 866 1&2, m~12-13v, e~10"

 

Ci dessous mes notes de la troisième nuit, la meilleure pour le seeing(observation entre 22h et 23h30), avec un fond de ciel un poil plus clair.

seeing 02 à 03 12Après avoir exploré la moitié N la première nuit, puis la moitié S la deuxième, je termine ce soir par les régions externes, M110 et son pont, et tous les détails supplémentaires que je pourrai voir.

Le pont entre M110 et M 31 est bien visible, mais assez mince.

Parmi les régions externes, il y a deux zones qui ressortent: NGC 206 et les associations juste au S, et la région au N du pont M 110 – M 31.

La CS de M31 renferme en son centre un NS quasi stellaire à 125x. Il en est de même de M 32, mais pas de M 110.

Toutes les zones sombres et lumineuses à l’extrémité NE du halo sont particulièrement difficiles à distinguer.

Je ne me suis pas attaqué à l’observation des amas globulaires de M 31, car il m’aurait fallu plusieurs jours supplémentaires: les étoiles sont vues jusqu’à ~ m17v, ce qui devrait permettre d’individualiser plus d’une cinquantaine d’amas!  D’ailleurs, au LX200/250, j’avais pu déjà observer une quinzaine d’amas, jusqu’à la magnitude 15.5 – 16.0v, il y a une dizaine d’années. Je n’ai pas non plus repris la totalité du fond stellaire perçu, qui aurait correspondu à 3 ou 4 fois plus d’étoiles.

 

La perception visuelle d’un objet du ciel profond, quel qu’il soit, est forcément moins contrasté qu’une photographie obtenue à l’issue de plusieurs heures de pose. C’est pourquoi mon dessin pourra sembler “fade”, et la galaxie manquer de transparence; il représente pourtant ce que j’ai vu.

Néanmoins, si l’on souhaite un dessin plus “boosté”, avec plus de “punch”, on préfèrera l’image ci dessous. Elle ne présente aucun détail supplémentaire; c’est la même, mais j’ai appliqué les traitements suivants: augmentation de la luminosité des zones centrales, diminution de celles des zones externes, augmentation du contraste de l’ensemble.

 

M 31  T635  BL 2016 11 30

 

Ce dessin a en outre l’avantage de permettre de mieux apprécier les détails de la galaxie, comme le montre les trois détails  ci après:

 

M 31  T635  BL 2016 11 30   halo NE

 

M 31  T635  BL 2016 11 30   régions centrales

 

M 31  T635  BL 2016 11 30   halo SW

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

M 31 32 110  T115  BL 1997 10 31Pour le fun, je joins au présent compte rendu une observation de M 31 au T 115, qui date de 1997. Elle a une valeur sentimentale: c’est mon premier dessin de ciel profond !

Même si les diamètres 115 et 635 ne sont pas comparables, les deux dessins montrent que l’on peut faire des progrès !

Mots clés : Amas local, Bande sombre, Interaction, Objet vedette, Obs des Baronnies, T635 BL, Trio de galaxies, [Croquis vs Dessin]

Autres objets en rapport :

Les commentaires sont clos.