Accueil » Barnard, Diffuse nebulae, Messier, NGC, Open clusters

M 008 J50 – T508

M 8 T254 BL 1998 M 8  T508 BL 2012 vs gendler

Object information

Nom de l’objet : Messier 8
Type de l’objet : Bright Nebula
Magnitude : 5.00
Ascension droite : 18h 03m 37s
Déclinaison : 24° 22′ 41" S
Constellation : SGR

Observations Details

Date de l’observation : 25 juil. 1998 21:45 UT
Durée de l’observation : 15 min
Position de l’objet : Alt: 20.9°, Az: 184.8°
Conditions météo : not related
Conditions de l’observation : T1, P2, S2
Lieu d’observation : Chabottes les Auberts
Instrument : TSC LX200/254 Meade
Oculaire principal : Meade SWA 40mm
Barlow : (None)
Grossissement : 64x

Notes

T254

En Septembre 2013, j’ai retrouvé profondément enfouis dans un ancien dossier d’images astronomiques, un croquis réalisé en… juillet 1998, 15 années auparavant !!! A cette époque, c’était mes tout débuts dans le dessin astronomique. Je l’avais complètement oublié, et même si sa découverte m’a fait remonter quelques souvenirs, les seules notes qui l’accompagnaient étaient les suivantes:

“x65 Meade Ploss 40mm/UHC

C’est la nébuleuse la plus lumineuse du ciel d’été . En VI, j’estime ses dimensions à 60’E/W x 40’N/S, peut être plus . Le fleuve sombre NW/SE est ondulant, avec des ramifications .

Le centre lumineux, à 5’W de la double, est un véritable phare .

Il y a plusieurs zones secondaires au delà de NGC 6530, et dans la zone SW”

Pourtant, 15 ans après, j’ai pu redonner une certaine vie au croquis, et le transformer en un dessin, sinon artistique, du moins acceptable. NGC 6530 a été dessiné, mais schématiquement. J’en tire toutefois deux conclusions:

– les logiciels de traitement d’image actuels permettent de faire, sinon des miracles, du moins des pansements !

– gardez toujours vos croquis et notes d’observation. Vous ne savez pas si vous ne serez pas heureux, un jour, de les avoir gardés.

Pour ce qui me concerne, il m’a permis de constater qu’à mes débuts, je ne relevais pas les conditions météo, pas plus que la magnitude limite à l’œil nu, je n’utilisais ni le filtre OIII, ni le H bêta, et surtout que 15 minutes me semblaient suffisantes pour observer et dessiner la Lagune !!!

 

J50x12

20 octobre 1997, Laye, Alpes du Sud, T?, P?, S?, alt 13°

Une de mes premières observations de ciel profond. Je n’ai pris aucune note de cette observation, mais je l’ai noté plusieurs mois après ( 06 1998 ?), au souvenir .

Première vision de la région du Sagittaire, dont je ne connais rien . Grosse impression de cette luminosité que je ne connais pas, et de sa brillance, perçue au dessus de Gap, comme une tache allongée dans le sens E/W avec des étoiles dans la luminosité. Ce souvenir restera toujours gravé dans ma mémoire…

 

L60

02 Août 2003, Chabottes, Alpes du Sud, mvlon(UMi)~ 6.0, SQM ~ 21.0, T1, P3, S2/57, alt 21°

x29  Meade SWA 24.5 mm/DS & UHC

La pollution lumineuse, touristique et diffuse, et importante: nous sommes en Août, qui plus est un samedi. Les filtres DS et UHC sont équivalents. Avec l’UHC, on perd en luminosité ce qu’on gagne en contraste.

La nébulosité se réduit à deux zones : à l’E, autour de NGC 6530, L2, D ~ 8′, à l’W, autour de A* et B*, L2 à L4, D ~ 10′ x 8′ . L’isophote L4 n’a pas de CS. La bande sombre est vue comme une partie non lumineuses entre les nébulosités E et W. et n’est pas vue comme une nébuleuse sombre sur fond lumineux. Elle n’est pas proéminente.

L’amas ouvert prime sur les nébulosités. L’ensemble de M8 n’est pas spectaculaire, mais il est quand même joli.

A* SAO 186204, m5.97V,  B* TYC 6842 1472, m7.08V

 

L80

01 juillet 2000, Chabottes, Alpes du Sud, mvlonZ ~ 6.5, SQMZ ~ 21.5, T1.5, P2, S1/22, alt 20°

x22  Meade SWA 18 mm/UHC

Franchement, je crois bien qu’avec le champ de 3°, M8 est encore plus belle qu’avec le LX254 . Les contrastes entre les zones sombres et brillantes sont extraordinaires . L’ensemble irradie, illumine le champ . La bande centrale est époustoufflante, son évasement au N évident . Les zones sombres E et W sont mieux vues qu’au LX254 . NGC 6530 est une pluie de piqûres brillantes ; Exceptionnel .

Cerise sur le gâteau, la Trifide est dans le même champ !

 

T115

30 juin 1998, Chabottes, Alpes du Sud, mvlonZ ~ 6.2, SQMZ ~ 21.3, T2, P2, S2, alt 21°

x22 Meade SP 40 mm

Belle vue d’ensemble

x45  Kellner 20 mm

mieux vue, car le fond du ciel est assombri: 2 parties, précédent et fuyant, nettement séparées par un large chenal sombre, sp/nf, avec dedans, uniquement 2 ou 3 étoiles faibles . La partie précédente est la plus lumineuse, avec le centre le plus lumineux au sp de l’étoile la plus lumineuse (m5v ?) , la partie fuyante, avec la nébuleuse moins lumineuse, mais avec l’amas NGC 6530. Magnifique .

 

T254

16 juillet 1999, Chabottes, Alpes du Sud, mvlonZ ~ 6.2, SQM ~ 21.2, T2, P2.5, S1/40, alt 20°

x40  Meade SWA 40 mm – f/6.3/UHC

Encore quelques lumières chez les voisins. Avec un champ de 1° 40′, la nébuleuse se détache sur le fond, mais elle s’étend très loin, D = 43′ x 20′, mais je n’ai pas assez regardé les limites SW ; à revoir .

Je me concentre sur la nébulosité, et je placerai les étoiles un autre jour, car l’azimut devient rapidement 200°. Seules les étoiles les plus brillantes ont été placées, à titre de repères . Il faudra aussi préciser le dessin avec x65 ou x105 /OIII et/ou Hbêta (note le 01 07 2002 : mon dessin du 16 07 1998 a été un de mes premiers croquis des isophotes de luminosités).

 

T508

18 juin 2004, Tivoli, Namibie, mvlonZ(Crv)>7.3!, SQM~ 21.8+, T0, P0, S1/100!!, alt 45°

x73  Panoptic 35 mm sans filtre

S = 1, l’image est scotchée, aucune turbulence, aucune agitation. L’image est totalement figée, sans aucune agitation. Je découvre M8 dans le ciel namibien, et c’est le choc! Ce qui surprend, avec l’Obsession, c’est la finesse des étoiles de l’amas : ce sont des têtes d’épingle, et non des petits pâtés, comme en France, à h = 20°. NGC 6530 est une merveille de finesse.

x73  Panoptic 35 mm/UHC

La nébuleuse est cisaillée par DEUX bandes sombres, et non par une: NGC 6530 est bordé de CHAQUE côté par une bande sombre, celle E (la "deuxième") pratiquement aussi sombre que celle W, "l’officielle". Attention, je précise que cette comparaison n’est valable qu’à hauteur de NGC 6530.

Par contre, la bande officielle, à hauteur du cœur de la nébuleuse, devient une véritable gorge, profonde, et aux paroies abruptes. Ceci est le corolaire du fait que la nébuleuse est vue en 3D, les nuages lumineux ayant une extraordinaire épaisseur. [ Note le 2004 07 30: cette impression de 3D est bien différente de celle perçue pour Omega Centauri. L’espace n’est pas courbé en forme de sphère. C’est une surface plane, mais sculptée comme les reconstitutions en 3D de la surface de Mars, avec des bandes sombres aussi profondes, et des parois aussi abruptes, que Valles Molineris, et les nébulosités comme une mer de nuages de type cumulus, vue d’avion à la verticale. Cette impression de relief est fantastique et est resté gravée dans ma mémoire, indissolublement.

x73  Panoptic 35 mm/OIII

La nébuleuse est un peu moins lumineuse, mais encore plus contrastée. J’ai l’impression d’avoir devant moi, dans la partie E, la plus brillante de la nébuleuse, une véritable sculpture en polystyrène, ou en matériau synthétique, dont chaque "morceau", c’est à dire chaque luminosité, a une épaisseur aussi importante que sa largeur. De même, pour la profondeur des bandes sombres.

 

Observation du 24 juin 2012 00:30 UT

Durée de l’observation : 220 min

Position de l’objet : Alt: 65.4°, Az: 262.4°

Conditions météo : 16h: J4+ V~0 t17° hu29% T0.5 21h20: N4+ V0 t-2.6° hu61% Q60S21.57 L60S21.74MW!!! T1

Conditions de l’observation : SQM(60°S)21.57 SQML(60°S)21.74 FWMH 1.4"  mvlonZ~7.25 T1 P0 S1/120 2/195 3/320 4/425

Lieu d’observation : Namibie Tivoli

Instrument : TN 508 Dobson Tivoli

Oculaire principal : Televue Nagler 31mm Type 5

Grossissement : 82x

220 minutes est la durée globale de M8 et des détails intérieurs (NGC 6530, IC 1271 et B 88, 89, 286, 296), observés au cours de trois nuits, 15, 24, et 25 juin 2012.

x82 Nagler 31mm/OIII

A l’œil nu M8 est un phare, et M20 est visible juste au dessus. C’est vraiment un objet énorme, structuré. Mais ce qui me surprend le plus, c’est le rouge qui apparait au bout de moins d’une minute, et qui devient prégnant, S30-40% au minimum. Cette couleur envahit tout le champ, à l’exception de la zone située à 2.75’W de A* (c.à.d. la zone la plus brillante du champ) et IC 1271 (qui est le halo qui entoure B*). Les deux sont blanc, et semblent des nébuleuses en réflexion, un peu comme le Cône.

M 8 Rob Gendler large

Je trace les isophotes externes, mais Dieu que c’est compliqué! Je m’arrête au bout de 45 minutes pour prendre un peu de repos. Puis je continue avec la même configuration. C’est assurément le dessin le plus dur que j’ai jamais entrepris, tellement il y a de détails, de zones brillantes et sombres, de la structure. J’ai terminé l’ensemble, sauf l’isophote 7 (la boucle), mais il m’a fallu deux heures, et c’est seulement un premier jet; demain j’affinerai.

x121 Ethos 21mm

Je reprends une nouvelle fois mes observations de M 8, pour corriger éventuellement mes observations de la veille. Peu de corrections, si ce n’est qu’il faudra tenir compte dans mon dessin de la luminosité très forte du "tiers central". De toutes façons, M 8 est si structuré que l’on ne s’arrêterait jamais d’ajouter ou de corriger. J’en reste en l’état, mais je ne suis pas complètement satisfait.

Dans le cœur de NGC 6530, soit dans un D de 4′, j’ai compté 28*, et encore sans forcer ! Sur la totalité de la surface de M 8, il y a plus de 100, peut être 150*.

M-8-T508-BL-2012-06-24-Barnards[1]x195 Ethos 13mm/OIII-12nm

Les nébulosités sombres deviennent contrastées, et par voie de conséquence, les nébulosités brillantes prennent de l’épaisseur. La large bande sombre principale et les rives des nébulosités qui le bordent sont à couper au couteau (je retrouve mon souvenir de "falaises" de 2004) . B 89 est découvert sans le connaitre, avec deux autres petits globules à côté. Nombreux autres globules et zones sombres, dont B 88 et B 296.

B* SAO 186247, m6.870V

 

Autres objets en rapport :

Les commentaires sont clos.