Accueil » Barnard, Nébuleuses sombres

B 072 group

B 68 69 70 71 72 74 Snake S Guisard B 68 69 70 71 72  T508  BL 2012 06 23

Object information

Nom de l’objet : Barnard 72 group (B 68 69 70 71 72 74)
Type de l’objet : Dark Nebulae
Magnitude : 99.99
Ascension droite : (B 72) 17h 24m 18s
Déclinaison : 23° 38′ 37" S
Constellation : OPH

Observations Details

Date de l’observation : 23 juin 2012 00:45 UT
Durée de l’observation : 105 min
Position de l’objet : Alt: 53.7°, Az: 261.5°
Conditions météo : 13h20 J5+ V0 t18.5° hu38% T1 01h37 N4+ t3.5° hu79% SQM(60°S)21.56 SQML(60°S)21.64
Conditions de l’observation : FWMH~2.5" mvlonZ~7.5  T1 P0 S2/120 3/320 4/423 5+/725
Lieu d’observation : Namibie Tivoli
Instrument : TN 508 Dobson Tivoli
Oculaire principal :

Televue Ethos 21mm

Barlow : (None)
Grossissement : 121x

Notes

x82 Nagler 31mm

Le fond est un peu clair

x195 Ethos 13mm

Le champ est trop grossi, et on perd la forme du serpent.

x121 Ethos 21mm

C’est le meilleur G. J’avais le souvenir d’une observation difficile et décevante avec le LX200/254, à Chabottes. Je retrouve exactement mon souvenir, mais en beaucoup moins difficile.

B 68 69 70 71 72  T508  BL 2012 06 23 isophotesAprès avoir visualisé l’image de Serge Guisard, et bien positionné la nébuleuse sombre par rapport à A*, orangé clair, le serpent m’est apparu, pas proéminent mais suffisamment contrasté pour être suivi de la tête aux pieds.

Dans ce cheminement, j’ai mis en évidence les zones O2 et O4, sans les connaitre et sans aucune erreur. Les variations d’épaisseur du serpent ont été aussi observées sans les connaitre.

La difficulté de ce manque de contraste provient de ce que le fond est L1, peut être L1.5, et que le champ d’étoiles perçues n’est pas très riche. Il correspond à un nombre intercalaire entre Guide8/niv9 et niv10.

Dans mon croquis in situ, j’ai estimé les isophotes sombres à O1, O2, et O4, à cause de ce manque de contraste, masi je pense que je devrai les dessiner O2, O4, et O6 pour avoir la bonne impression visuelle, car le fond est faible, L1.5.

A* SAO 185357, m6.675V

B 68 69 70 71 72  T508  BL 2012 06 23 labelledPuisque je viens d’observer B 72 sur la base d’une image de Serge Guisard qui inclus les nébuleuses Barnard proches, tellement proches qu’elles sont quasiment dans le champ de l’Ethos 21, je décide de continuer, et je les cherche.

B 68 est évident, O6, et c’est même, et de loin, la zone la plus noire de tout le champ, y compris B 72.

La courbe de l’extrados est nette, mais celle de l’intrados est beaucoup plus difficile et moins nette que sur l’image.

J’observe le groupe B 69 / B 71, mais comme j’observe en VI éloignée, je n’arrive pas à identifier les contours de chacune. En fait, ces limites sont quasiment indessinables. B 69 est difficile, O1, et comme je regarde en VI éloignée, je n’arrive pas à déterminer les contours de l’ensemble B 69 / B 71. En fait, ces limites sont quasiment indessinables.  Après avoir rédigé mes notes in situ, je ré-observe le champ, et j’arrive, sans le vouloir, à séparer et à identifier B 69 et B 71.

B 74 est à la fois facile à identifier, car la nébuleuse est étendue et parfaitement localisée grâce à B*, mais aussi difficile, car B* – orange clair – éblouit vraiment. Les deux partie qui composent B 74 sont difficiles à séparer.

B* SAO 185374, m6.173V

L’ensemble de ce groupe, c’est à dire B 68 / B 69 / B 71 / B 72 / B 74 est identifiable, mais demande de l’attention pour cerner les limites de chaque nébuleuse sombre, sauf B 68 qui est évidente. C’est un champ intéressant, mais pas un groupe vedette.

Mots clés : Ciel austral, Namibie, T508 Tivoli

Autres objets en rapport :

Les commentaires sont clos.