Accueil » Abell PN, Rémanents de Supernova

Abell 85

Abell 85 CTB1 HasGO3c K Phoon Abell 85  CTB1  T635  BL 2011 11 27

Object information

Nom de l’objet : Abell 85 = CTB 1
Type de l’objet : Supernova Remnant
Magnitude : ?
Ascension droite : 00h 00m 09s
Déclinaison : 62° 33′ 53" N
Constellation : CAS

Observations Details

Date de l’observation : 27 nov. 2011 18:20 UT
Durée de l’observation : 181 min
Position de l’objet : Alt: 70.3°, Az: 18.2°
Conditions météo : 15h: J++++ V0/R7kmh t13° hu40% T1 19h20: N++ V0 t5° hu70% QZ21.20MW LZ21.15
Conditions de l’observation : 22h15: SQMZ 21.34  SQML(60°N) 21.20  mvlonUMi 6.4/VI4 6.6/VI5+ T1.5 P2.5 S2-3/100
Lieu d’observation : Observatoire des Baronnies Provençales
Instrument : TN 635 Dobson Obsession
Oculaire principal : Televue Nagler 31mm Type 5
Barlow : (None)
Grossissement : 101x

Notes

Je viens de passer trois heures en haut de l’échelle, et je n’aurais jamais crû en voir autant. Mais c’est, sans conteste l’objet le plus faible que j’ai jamais observé. A côté, Simeis 147 est un phare!

x100 Nagler 31mm/OIII-12nm

C’est le meilleur G. Je trouve que 130x Nagler 20mm/OIII-12 est trop foncé. 130x Nagler 20mm/UHC est presque équivalent à Nagler 31/OIII, mais un peu moins contrasté, et le champ un peu plus délavé. 130x Panoptic 24mm/OIII-5nm est un poil trop foncé, ou plutôt les nébulosités sont au delà de la limite de perception: je vois qu’il y a quelque chose, mais je ne peux l’analyser.

Pour voir tout ce que j’ai vu, j’ai analysé longuement l’image Mischa Shirma, et je n’ai pas cherché à voir l’anneau. Au contraire je me suis concentré sur des zones précises, numérotées de I à VII sur l’image spécifique, en partant des supposées "plus lumineuses", I -> II -> III.

Abell 85 LBN 576 Mischa Shirma & zones BL

Au fur et à mesure de l’observation, "l’intellectualisation" de l’anneau, notamment de ses limites, s’améliorait, et j’ai eu l’impression de voir plus et mieux. Cela s’est confirmé par:

a) j’ai observé la zone IV près avoir fini la III, comme une "pré-observation", avant d’analyser en détail l’image Mischa. Or dès les premières secondes de cette pré-observation "touristique", j’ai eu l’impression d’une dualité des nébulosités en parallèle -> et c’est exactement la réalité, que donc je ne connaissais pas à ce moment là.

b) exactement de la même façon, lors de ma pré-observation touristique de la zone V, j’ai eu l’impression que je me trompais, car je percevais une zone étendue, large, épaisse, et non une "corde", comme de I à IV. Or c’est la réalité, que je ne connaissais pas.

c) enfin, en fin d’observation, j’ai perçu une luminosité limite dans toute la zone VII, puis vérifiée sur l’image, et reconfirmée à l’oculaire.

d) j’ai perçu, au moment de mon observation des zones II et III, la contre courbe de l’anneau entre ces deux zones (mais je la connaissais au moment de cette observation)

J’ai éprouvé le besoin d’étalonner des isophotes à 0.5 (pour la première fois depuis mes débuts il y a quinze ans), par ce que j’ai perçu, en cours d’observation, des zones plus faibles que celles que j’avais estimées L1 en début d’observation, pour les zones I à III. Par contre, je n’ai perçu aucune couleur, et donc pas de rouge. Je n’ai jamais perçu la vision de l’anneau (sous forme d’un arc, dépassant du champ), mais je l’ai plusieurs fois suspecté avec le P24/OII-5nm, pour la partie de l’anneau entre les zones I et III, et II et IV. Je constate aussi, par expérience, que mes vieux filtres Lumicon en 2", OIII et UHC, laissent passer le H alpha (les étoiles brillantes sont rouges, alors qu’elle sont vertes avec mes filtres Lumicon OIII et UHC, et Astrodon OIII, en 31.5mm), et je suis persuadé que ces photons supplémentaires m’aident grandement.

Je n’ai pas cherché à positionner les étoiles faibles dans le champ; je me suis limité à noter celles perçues avec le filtre, et il y en déjà beaucoup !

En conclusion, mon observation a été limite, plus que studieuse, difficile, progressive, mais gratifiante. J’analyse le fait que je suis arrivé à percevoir ce soir beaucoup de choses, alors que je n’avais rien vu en 2009, au fait que ma méthodologie d’observation en 2011 est beaucoup plus sophistiquée: je construit mon observation comme un puzzle progressif. Je ne cherche pas à mettre l’oeil à l’oculaire et à percevoir quelque chose, mais je me concentre sur une zone précise, pré-étudiée en détail sur photo, et je ne cherche pas à identifier l’objet dans son ensemble dans le champ. De cette façon, je ne "gaspille pas mon énergie" à chercher à positionner l’objet dans le champ, et ceci me permets de poser ma VI exactement où je veux, en fonction de l’emplacement du détail que j’observe, forcément limité en surface angulaire.

Mots clés : Obs des Baronnies, T635 BL, [Croquis vs Dessin]

Autres objets en rapport :

Les commentaires sont clos.