Accueil » Abell PN, Nébuleuses planétaires

Abell 58

Abell 58 DSS2 Abell 58  T635  BL 2011 09 01

Object information

Nom de l’objet : PK 37-5.1
Type de l’objet : Planetary Nebula
Magnitude : 17.4v
Ascension droite : 19h 18m 52s
Déclinaison : 01° 48′ 21" N
Constellation : AQL

Observations Details

Date de l’observation : 01 sept. 2010 20:45 UT
Durée de l’observation : 66 min
Position de l’objet : Alt: 46.8°, Az: 191.7°
Conditions météo : 14h: J+++ V~0 t~30° hu< T2 22h45: V0 t17.4° hu69% SQMZ21.59(MWCyg) SQML(60°N)21.61
Conditions de l’observation : SQMZ 21.57(MW)  SQML(70°) 21.52  FWMH~1.0"  mvlonUMi 6.4/VI2 6.6/VI4  T1.5 P1.5 S2-3/520!!!
Lieu d’observation : Observatoire des Baronnies Provençales
Instrument : TN 635 Dobson Obsession
Oculaire principal : Televue Ethos 13mm
Barlow : (None)
Grossissement : 240x

Notes

x100 Nagler 31mm sans filtre

C’est certainement une des NP Abell les plus difficiles: SMP11 donne m14.7, mais le catalogue PK donne m18.8v, et le SECGPN (Kent Wallace, 2005) 17.4v.

Ce qui domine, en premier, c’est que le champ est extrêmement riche, et qu’il n’y a pas d’astérisme pour se repérer. Il m’a fallu 15 minutes pour y arriver avec certitude, à partir de A*, étoile principale d’un "heptagone" qui pourrait ressembler à un biface avec sa pointe au N.

x100 Nagler 31mm/OIII, x130 Panoptic 24mm/OIII, x130 Panoptic 24mm/UHC, x240 Ethos 13mm/OIII

Avec aucune ce ces combinaison la NP n’a été vue.

x240 Ethos 13mm/UHC

C’est le meilleur G car il écarte suffisamment les étoiles proches, tout en étant suffisamment lumineux pour que celles ci soient vues et permettent de poser exactement sa VI.

Toutes les étoiles de l’heptagone sont bien vues avec cette combinaison. En 10 minutes d’observations à ce G, j’ai eu 5 glimpses non sûrs, dont 2 quasi sûrs; mais aucun qui ne me lève absolument mes doutes. Néanmoins, sur l’un des glimpses, j’ai noté que les limites externes de la NP m’avait semblé nettes (alors que j’ignorai ce détail, que l’image PNIC corrobore), ce qui pourrait valider mon observation.

Bien sûr, aucune couleur.

x520 Ethos 6mm sans filtre

Toutes les étoiles deviennent très facile, A* et B* étant les deux étoiles proches les plus lumineuses. De plus la turbulence est très faible.

E1* et E2* apparaissent, mais difficiles. Ce sont deux doublets, faibles et rapprochés. E1*: m16.5 – 16.9V, e = 6" E2*: m16.8 – 17.0v, e = 9". Chacun de ces deux doublets n’est pas séparé, mais apparaissent comme deux étoiles faibles et floues.

La CS* (en bleue sur l’image PNIC), qui n’est pas C*, facile, n’est même pas soupçonnée.

A* 3UC184-206889, m13.7V, A2 0900 14547471, m14.1V

B* GSC 464 332, m14.2B, 3UC184-207078, m13.1V, A2 0900 14555154, m13.4V

C* 3UC184-206950, m15.3V

E1a* A2 0900 14548946, m16.9V,  E1b* 3UC184-206915, m16.5V, A2 0900 14548755, m17.1V

E2a* A2 0900 14548679, m17.0V,  E2b* A2 0900 14549116, 16.8V

Autres objets en rapport :

Laissez votre réponse !

Vous devez etre connecté pour poster un commentaire.