Accueil » Abell PN, Nébuleuses planétaires

Abell 01

Abell 1 Wikisky DSS2 b  Abell  1  PN G119.4 06.5  T635  BL2

Object information

Nom de l’objet : PK 119+ 6.1
Type de l’objet : Planetary Nebula
Magnitude : 18.30
Ascension droite : 00h 13m 07s
Déclinaison : 69° 14′ 20" N
Constellation : CEP

Observations Details

Date de l’observation : 20 nov. 2008 21:00 UT
Durée de l’observation : 105 min
Position de l’objet : Alt: 63.0°, Az: 346.0°
Conditions météo : 15h: J++ V1-2NW t11° hu61% T1.5 21h54: t3.1° hu81° QZ&LZ21.50+/-0.02 23h45: V2/R3 t3.1° hu79% QZ(MW)21.50 LZ(hors MW)21.45
Conditions de l’observation : 22h: T1.5 P2 23h45: mvlonZ7.0 T1 P2 S2/100 3/150 4/240
Lieu d’observation : Puimoisson le PetitTelle
Instrument : TN 635 Dobson Obsession
Oculaire principal : Televue Nagler 20mm Type 5
Barlow : (None)
Grossissement : 156x

Notes

x101 Nagler 31mm sans filtre

C’est certainement la NP Abell la plus difficile que j’ai réussi à observer à ce jour.

Le PK donne m18.7v, et le SECGPN donne m18.3V Je m’y suis entêté, car Eric Honeycut l’a vue avec un 22".

Le champ est bien repéré, grâce notamment aux 2 doubles A* et B*, qui sont ER*

La NP n’est pas vue.

x156 Nagler 20mm/OIII

Le champ devient difficile, car il n’y a aucune ER* entre A* et C*.

J’estime la position de la NP

a) en dessinant intellectuellement un triangle isocèle applati B* – A* – NP, de sommet A*

b) en dessinant un triangle rectangle isocèle C* – NP – A*, dont la NP est le sommet de l’angle droit.

J’emploi la VI éloignée.

J’ai plusieurs glimpses non sûr, mais quand même intéressants… Malheureusement, ils sont peu nombreux, 1 à 2 par minute (!), et, à cause de la VI éloignée, je ne peux pas dire s’ils sont exactement à la même place (ce qui validerait les soupçons).

Mais après plus d’une demi-heure d’observation (!), en plusieurs épisodes car je perds plusieurs fois le champ, j’ai un, puis deux, puis trois glimpses nets, quasiment sûrs.

Ils sont cette fois à la même place, et pourtant chaque glimpse n’est pas sûr en lui même: c’est la répétition de 3 glimpses en 1 minute qui valide l’observation.

Je n’ai pas pu déterminer quelle était la forme de ces glimpses, j’ai pu seulement estimer le D à ~ 1′, ce qui correspond bien à la NP réelle.

J’arrête car je suis fatigué.

Mais tout bien réfléchi, je ne sais pas si j’ai vu la NP, ou si mon œil a intégré les 4 ou 5 étoiles des étoiles faibles proches.

x240 Ethos 13mm sans filtre

Je me force, malgré la fatigue, à observer les étoiles proches.

Le champ change complètement, de pauvre, il devient riche, mais d’étoiles de 14ème et 15ème, limite ou non vue à l’OIII.

J’ai dessiné celles que j’ai vues en les reportant de mémoire dans l’observatoire, et j’ai positionné la NP par rapport aux étoiles avec Guide8/DSS.

Malgré tout, le doublé D1*/D2* a été bien identifié.

[Notes 2008 11 28: Cette observation fait suite à une première observation, infructueuse, le 20 septembre 2008.

a) je constate, en comparant mon croquis du 2008 11 20 avec mon dessin de l’observation du 2008 09 29, que j’ai dessiné moins d’étoiles, mais qu’une partie de celles ci est nouvelle. Je vais donc pouvoir dessiner mon observation du 2008 11 20, et un dessin supplémentaire de la NP, avec un champ qui soit la somme des deux observations.

b) je constate aussi que le SECGPN donne pour la NP un flux en Hbêta égal à 1/3 de celui en OIII. Par conséquent, l’observation de Abell 1 doit être améliorée avec un UHC par rapport à l’OIII. C’est donc une observation a refaire avec l’UHC]

En fin d’observation, 23h43, le ciel est très beau.

A* TYC 4294 357, m10.295V

B* GSC 4294 33, m12.1B, A2 1575 00124908, m13.0V

C* TYC 4294 375, m11.693V

D1* A2 1575 00111987, m16.3V D2* A2 1575 00112509, m16.1V

Autres objets en rapport :

Laissez votre réponse !

Vous devez etre connecté pour poster un commentaire.